Publicité

11 septembre 2020 - 07:00

Une liste non officielle toujours disponible

Québec retire sa liste des écoles des écoles touchées par la COVID-19

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

« Le système de cueillette des données relatives à la COVID‑19 dans les établissements scolaires, en implantation depuis peu, fait actuellement l’objet d’ajustements. La mise à jour des documents présentant le portrait global de la situation dans les établissements scolaires est temporairement suspendue. » C’est du moins ce qu’il est possible d’apprendre sur le site du gouvernement du Québec.

Rappelons que le 3 septembre, le premier ministre du Québec, M. François Legault avait annoncé que les données concernant les écoles comportant au moins un cas de COVID-19 allaient être rendues publiques. 

La liste diffusée le 4 septembre faisait objet de 120 établissements scolaires avec au moins un cas de COVID-19, soit chez les élèves ou chez le personnel. Or, de nombreuses exactitudes avaient été révélées sur ladite liste. Certaines écoles où des cas avaient été répertoriés n’apparaissaient pas sur la liste, alors que des écoles où aucun cas n’avait été confirmé y étaient.

Rappelons qu’un processus de communication entre les Centres de services scolaires et les parents est mis en place. Par conséquent, lorsqu’un cas est positif, tous les parents de l’école reçoivent automatiquement un avis de leur direction d’école. 

Une liste non officielle toujours disponible

Si le gouvernement a décidé de revoir sa liste, celle lancée par un père de famille est toujours en ligne. Disponible sur le site COVID Écoles Québec, elle faisait mention jeudi soir de plus de 220 écoles avec au moins un cas positif.

Parmi cette liste, figuraient les écoles secondaires de la Cité-des-Jeunes et le Chêne-Bleu, de même que l’école primaire Brind’Amour.

À lire également

La COVID-19 dans les écoles : les cas d'infections seront rendus publics dans les prochains jours

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.