Publicité
26 mars 2019 - 06:00

Campagne de financement majeure

1 M$ amassé par la Fondation de l’Hôpital du Suroît pour rénover les 7e et 8e étages

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Depuis les dernières années, la Fondation de l’Hôpital du Suroît avait tout un objectif à relever: celui d’amasser 1 million de dollars. Pourquoi? Afin d’investir cette somme dans la rénovation des 7e et 8e étages de l’établissement de santé qui accueillent annuellement 3 700 adultes.

En moyenne, les patients hospitalisés à ces étages y demeurent environ sept jours, ce qui fait en sorte qu’ils sont toujours remplis à pleine capacité. Sur ces étages, on y retrouve des patients ayant subi une chirurgie ou nécessitant des soins accompagnés d’un suivi médical particulier.

Concrètement, cette somme servira à la rénovation des chambres, au réaménagement des espaces de travail et à l’acquisition de nouveaux équipements. En entrevue vidéo avec Néomédia Vaudreuil-Soulanges, le président de la Fondation, Gino Napoleoni et l’ancienne directrice générale de l’organisme, Kathleen Favreau O’Brien, qui a piloté cette importante campagne de financement, expliquent les dessous de celle-ci et comment elle s’articulera au cours des prochains mois.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.