Publicité
14 janvier 2019 - 13:07 | Mis à jour : 13:39

10% de la population aînée est membre de la communauté LGBTQ2.

Pour vieillir dans la dignité et le respect de soi

Par Jessica Brisson, Journaliste

C'est via une courte vidéo produite LGBT in the City pour le compte de la Fondation émergence que la mairesse de la Municipalité de Très-Saint-Rédempteur, Julie Lemieux, lance un touchant message à la population en général, mais plus particulièrement aux aînés membres de la communauté LGBTQ2.

« Pas moins de 10% de la population aînée est membre de la communauté LGBTQ2 et pour moi, nos aînés sont extrêmement importants; ils transportent un vécu, une expérience. Par le biais du programme Pour que vieillir soit gai, la Fondation Émergence vise à rendre le milieu des aînés plus inclusif », souligne la mairesse qui porte également le titre de gouverneure de la Fondation Émergence. 

Tout comme ses comparses Yves Jacques, Dany Turcotte et Monique Giroux, Julie Lemieux invite la population à soutenir le programme Pour que vieillir soit gai. « L'idée derrière le programme est de faire en sorte que quand une personne âgée se retrouve dans une résidence ou dans un centre d'hébergement, qu'elle ne soit pas obligée de retourner dans le placard ».

Le programme d’information et de sensibilisation aux réalités des personnes aînées LGBT est destiné à tous ceux et celles qui œuvrent auprès des aînées ou qui les côtoient.

« En tant que femme trans, ça m'inquiète, ça me créer une certaine inquiétude sur mon futur. Il est important de sensibiliser les gens et le personnel qui côtoient les aînés afin de leur permettre de vieillir dans la dignité et dans le respect de soi.  »

Briser l'isolement

Bien qu'en 2019, la population soit plus ouverte face aux membres de la communauté LGBTQ2, plusieurs aînés vivent de l'isolement. « Les gens vivent très bien lorsqu'ils sont dans leur milieu, mais quand ils arrivent en résidence nombreux sont ceux qui s'isolent ou qui se cachent », poursuit Julie Lemieux.

D'ailleurs, la mairesse souhaite mettre en place un organisme à but non lucratif qui permettrait aux membres de la communauté LGBTQ2 de la région de Vaudreuil-Soulanges de se réunir, de mettre en place des initiatives dans la région et surtout d'offrir du support à ceux dans le besoin. 

« Il n'y a rien d'officiel pour le moment, mais des démarches ont été entreprises afin de mettre sur pied une organisation  », conclut Mme Lemieux. 

Pour en savoir sur la Fondation Émergence et pour pour faire un don au programme Pour que vieillir soit gai, visitez-le : fondationemergence.org.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.