Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

André A. Morin est dans la région pour discuter d'agriculture, de justice et d'éducation

Un porte-parole de l'opposition officielle de passage dans la région du Suroît

durée 15h30
15 mai 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Marie-Claude Pilon
email
Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’immigration, de francisation et d’intégration et en matière de justice, André A. Morin, qui est aussi député de l'Acadie, est de passage dans la région du Suroît en ce mercredi 15 mai. Néomédia a pu s'entretenir avec le politicien, ancien procureur fédéral en chef, entre deux de ses engagements. 

À l'agenda de cette journée, M. Morin rencontrait plusieurs intervenants de la région afin de discuter de sujets variés. La journée a débuté à Napierville où il a pu discuter avec des agriculteurs et des représentants de l'UPA. 

« Cette tournée en Montérégie était très importante pour moi. Je voulais rencontrer des agriculteurs. Il y a quelques semaines, j'ai pris part à un rallye à Saint-Hyacinthe, un évènement où j'ai pu discuter avec plusieurs d'entre eux. Ils m'ont alors fait part de leurs difficultés financières. Je voulais donc échanger avec des agriculteurs d'ici pour valider ces informations. J'ai aussi profité de l'occasion pour aborder le dossier des travailleurs étrangers. Le premier ministre soutient qu'il y a trop d'immigrants au Québec et je voulais avoir leur son de cloche sur le sujet», résume-t-il au bout du fil. 

M. Morin précise qu'il a pu obtenir des réponses à ses questions lors de cette visite sur le terrain. « J'ai demandé à un producteur de laitue, de chou-fleur et de carottes s'il pourrait se passer des services de sa main-d'oeuvre étrangère. Sa réponse? S'il n'avait plus ses travailleurs étrangers, il ne pourrait plus produire de laitue et de chou-fleur. Le besoin est là sur le terrain pour de la main-d'oeuvre immigrante et les Québécois, moi le premier, aiment manger des légumes frais cultivés ici. L'impact direct de ces travailleurs est important pour les entreprises agroalimentaires d'ici. Déjà que ça été difficile pour plusieurs en raison de la piètre météo de l'été dernier.» 

L'aide juridique aussi au coeur des discussions 

Autre volet qui s'est retrouvé au coeur des conversations entre M. Morin et de ses interlocuteurs: les tarifs d'aide juridique remis aux avocats du secteur privé. « J'étais de passage au Palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield ce matin pour en discuter avec des avocats.» 

Puis, cet après-midi, M. Morin se rendait au Cégep de Valleyfield. « Je voulais m'y rendre pour discuter d'un programme qui a accueilli des étudiants de l'international afin de les former pour qu'ils deviennent infirmières et infirmiers. J'étais curieux d'en savoir plus sur le fonctionnement de ce programme, sur les enjeux rencontrés par l'institution collégiale et savoir si on peut l'aider d'une quelconque manière. »

Quelle est la prochaine étape à la suite de cette tournée? « Quand on retourne à Québec à la suite d'une tournée régionale, il peut se produire deux choses. La première est que les informations recueillies peuvent servir à formuler une question qui sera adressée à une ou un ministre sur un sujet X lors de la période de questions à l'Assemblée nationale. On peut interpeller nos collègues au pouvoir sur certains enjeux discutés. Sinon, si les problématiques soulevées sont plus larges, on peut en apprendre plus sur celles-ci en convoquant certains intervenants afin de faire avancer le dossier et de voir quelles avenues nous pourrons suggérer pour régler les choses.» 

 

 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Marilyne Picard annonce 200 000 $ pour électrifier le transport scolaire de Soulanges

Quatre transporteurs scolaires se partageront la somme de 200 000 $ pour l'acquisition d'autobus scolaires électriques. La députée de Soulanges, Marilyne Picard en a fait l'annonce ce vendredi.  Les fonds permettront d'ajouter, sur le territoire, huit nouvels autobus électriques sur le territoire de Soulanges. En bref, ce montant se divise ...

22 mai 2024

Un règlement d'emprunt de 6,9 M$ pour Saint-Polycarpe

La Municipalité de Saint-Polycarpe a adopté, le 13 mai dernier, un premier projet de règlement d'emprunt décrétant une dépense de 6,9 M$ pour les travaux de mise à niveau de sa station d'épuration.  Le conseil a également, au cours de la même séance, autorisé le dépôt d'une demande d'aide financière dans le cadre du Programme d’infrastructures ...

21 mai 2024

Une nouvelle école à Saint-Polycarpe ?

La Municipalité de Saint-Polycarpe a adopté, le 13 mai dernier, un premier règlement d'emprunt décrétant une dépense de plus de 3 millions de dollars pour l'achat d'un terrain afin d'y implanter une nouvelle école. Les fonds totalisant 3 078 800 $ serviront à financer l'achat du terrain, mais également les travaux de voiries, d'infrastructures et ...