Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Selon Claude DeBellefeuille

Un budget qui ne sert pas les intérêts des citoyens de Salaberry-Suroît

durée 06h00
19 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Marie-Claude Pilon
email
Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Claude DeBellefeuille dénonce un budget qu'elle qualifie d’ingérences dans les champs de compétence du Québec qui servira bien davantage les intérêts électoraux de Justin Trudeau que les citoyens de Salaberry-Suroît.

« Je salue l’intention d’Ottawa de vouloir accélérer la construction de nouveaux logements. Malheureusement, si le passé est garant de l’avenir, ce n'est pas demain la veille que les promesses contenues dans le budget fédéral se matérialiseront en logement réel », explique Claude DeBellefeuille.   

En effet, la semaine dernière, des chiffres de la Société canadienne d’habitation et de logement (SCHL) révélaient que le Québec avait reçu jusqu’à présent seulement 14% des fonds fédéraux dépensés dans la Stratégie nationale sur le logement alors qu’il compte pour 23% de la population.

Cela représente un manque à gagner de 2.6 milliards $ depuis 2019 pour le Québec. Les programmes en logement élaborés par les fonctionnaires à Ottawa ne s’arriment pas avec les programmes pensés et mis en place au Québec par la Société d’habitation du Québec (SHQ). Souvent de longues négociations de plusieurs mois ou années sont nécessaires avant d’en arriver à une entente permettant de bonifier les programmes mis en place par la SHQ.

« Je dénonce fermement les ingérences de ce budget dans les champs de compétences du Québec, tout particulièrement en matière de logement. L’imposition de priorités fédérales en matière de logement au Québec et aux municipalités et l’imposition de conditions en infrastructures sous menace de priver les provinces de fonds, c’est tout simplement inacceptable », mentionne la députée DeBellefeuille.

Rien pour l’agriculture

Dans ce budget, aucune aide spécifique n’est accordée au secteur agricole malgré les besoins évidents au Québec. « Le résultat, c’est que nos producteurs se retrouvent sans véritable soutien à cause de l’inaction du fédéral. Ottawa doit impérativement faire sa part, notamment en déclenchant dès maintenant le programme Agri-relance, en adaptant des programmes de gestion de risques et en établissant immédiatement un fonds d’urgence pour que les producteurs se sortent la tête de l’eau », poursuit Claude DeBellefeuille.      

La demande de la députée DeBellefeuille de suspendre la taxe d’accise pour les produits d’alcool d’érable et de petits fruits, comme c’est déjà le cas pour les produits alcoolisés provenant de la pomme (cidre) et du miel (hydromel), ne se retrouve pas dans le budget fédéral 2024.

« Nos producteurs artisanaux sont une fois de plus ignorés par le gouvernement libéral. Ottawa devra entendre raison et stopper ce deux poids deux mesures sur l’application de la taxe d’accise sur les produits du vin autre que le raisin », déclare Mme DeBellefeuille.    
                       
« C’est un budget de promesses électorales qui ne sert que Justin Trudeau, son maintien au pouvoir immédiat par le NPD et ses visées électoralistes en 2025. L’exercice ne répond pas aux attentes du Bloc Québécois sur le soutien des aînés, le droit de retrait du Québec des ingérences, le logement, le remboursement de la facture pour les demandeurs d’asile et la fin du culte voué au pétrole : aucune n’a été respectée. Le Québec sera contre, donc le Bloc Québécois sera contre », conclut Yves-François Blanchet.

À lire également:

- Claude DeBellefeuille milite pour une suspension de taxe pour les petits producteurs d'alcool locaux

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h59

Centre sportif Soulanges : Coteau-du-Lac dit non à la régie intermunicipale

C'est à la majorité que les conseillers municipaux de Coteau-du-Lac ont refusé de conclure l'entente menant à la création de la régie intermunicipale pour le Centre Sportif Soulanges. Le vote s'est tenu lors de la dernière séance du conseil municipal le 14 mai dernier.  Le principal point de litige empêchant les élus d'aller de l'avant est ...

16 mai 2024

Devancer des investissements en transport collectif prévus pour 2026: Ottawa dit non

Le fédéral dit non à une demande des municipalités et du gouvernement caquiste de devancer un programme d'investissement dans le transport en commun prévu pour 2026. La semaine dernière, la ministre des Transports, Geneviève Guilbault, déplorait le manque de sources de financement fédéral depuis la fin d'un programme d'investissement en ...

15 mai 2024

Un porte-parole de l'opposition officielle de passage dans la région du Suroît

Le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’immigration, de francisation et d’intégration et en matière de justice, André A. Morin, qui est aussi député de l'Acadie, est de passage dans la région du Suroît en ce mercredi 15 mai. Néomédia a pu s'entretenir avec le politicien, ancien procureur fédéral en chef, entre deux de ses ...