Publicité

23 mars 2021 - 14:34 | Mis à jour : 15:19

Le premier ministre du Québec fait le point sur la pandémie

« Le Québec résiste » - François Legault

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 1

« Le Québec résiste aux variants, le Québec résiste à une troisième vague. » C’est du moins ce qu’a lancé d’entrée de jeu le premier ministre provincial, François Legault, lors de son point de presse ce mardi.

Bien que plusieurs régions du Québec, dont le Saguenay Lac-Saint-Jean et l’Outaouais, ont connu une hausse du nombre de cas d’infection dans les derniers jours, François Legault, ajoute que la province « n’est pas dans une vague », mais plutôt sur un plateau. « Il n’y a pas de hausse de cas, mais bien une stabilisation. Ça veut dire que nos mesures fonctionnent », a-t-il précisé, en ajoutant que nul n’est à l’abri d’une troisième vague et que la prudence est cruciale. « Les prochaines semaines vont être déterminantes », poursuit-il.

Malgré la hausse des cas, aucune région ne changera de palier d’alerte cette semaine. « On pense que l’on est capable, en faisant attention, de rester en zone orange, mais il est important de réduire les contacts », a précisé le premier ministre.

Bouffée d’air pour les élèves et les RPA

François Legault a profité du point de presse pour annoncer que les étudiants de 3e, 4e et 5e secondaire, dans les écoles en zones rouges, n’auront plus à alterner entre l’école à la maison et en présentiel à compter du 29 mars.

Il a également annoncé que les résidences pour personnes âgées où 75% de la clientèle a été vaccinée depuis trois semaines pourront, dès demain, rouvrir leurs salles à manger. Le docteur Arruda a toutefois tenu à préciser que toutes les règles entourant la réouverture seront partagées prochainement avec les directions d’établissement.

Malgré le retour en classe et l’ouverture des salles à manger dans les résidences, aucune mesure n’a été annoncée à ce jour pour la réouverture des restaurants en zone rouge. « Nous travaillons à la planification des prochaines étapes de déconfinement », s’est contenté d’ajouter le directeur de la Santé publique, Horacio Arruda.

La vaccination va bon train

Quant à la vaccination, François Legault s’est félicité en soulignant que selon les projections, 1 million de Québécois auront reçu une première dose de vaccin d’ici la fin de la journée. « Le nombre de personnes vacciné chaque jour continue d’augmenter », ajoute-t-il. Il a d’ailleurs rappelé à la population à prendre rendez-vous dès que possible pour se faire vacciner. « Quand ce sera votre tour, allez vous faire vacciner. »

Questionné concernant les modalités de vaccination pour les personnes ayant déjà contracté le virus, le Dr. Arruda a tenu à préciser qu’une seule dose de vaccin était nécessaire. « On ne recommande pas deux doses si la personne a déjà contracté le virus. Une seule dose suffit », a-t-il précisé.

À lire également

Retour en classe à temps plein pour les étudiants de la région

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Une fois que toute les personnes au dessus de 65 ans seront vaccinés, il n'y a aucune raison de ne pas retourner a la normale car les chiffres démontre qu'une personne en bas de 65 qui est en bonne santé a autant de chance de mourir du Covid que sur son trajet de tout les jours a l'ouvrage.
    J'espere aussi que ceci va finalement réveiller le gouvernement sur une restructuration de notre système de santé. Pas à la façon Barrette, qui était de couper sur le personnel important et nécessaire, mais bien une sévère coupure dans la bureaucratie et les fonctionnaires. Ceci pour mieux redistribuer notre argent. Je suis tanné d'être la population la plus taxé en amérique du nord avec le pire système de santé.

    Économie - 2021-03-23 16:38