Publicité

30 novembre 2020 - 15:36 | Mis à jour : 1 décembre 2020 - 13:47

Le comté de Vaudreuil est le seul endroit au Québec où une autoroute se transforme en boulevard urbain

La voie de contournement de l’autoroute 20 exclue de la relance économique de la Montérégie

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 1

Abordé lors d’une rencontre de travail sur le dossier du parachèvement de l’autoroute 20, en décembre 2019, le projet de voie de contournement de l’autoroute 20, dans le secteur de Vaudreuil-Dorion est un important chantier qui permettrait d’améliorer la sécurité et la quiétude dans le secteur, tout en répondant à d’importants problèmes de congestion. Toutefois, ce dernier semble avoir été écarté de la liste des projets retenus dans le cadre de la relance économique de la Montérégie, ce que déplorent la députée de Vaudreuil, Mme Marie-Claude Nichols et le maire de Vaudreuil-Dorion, M. Guy Pilon.

La réfection du tronçon de l’autoroute 20 entre l’Île-Perrot et Vaudreuil-Dorion figure depuis de nombreuses années, sur la liste des projets grandement attendus dans la région. Rappelons de plusieurs maisons et commerces ont été expropriés, il y a de cela plus de 50 ans, en vue de la construction de l’autoroute 20, que le tracé est existant et que le projet n’a pas à être inscrit dans les travaux d’infrastructures majeurs. 

En août dernier, la députée de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols, a interpellé le ministre des Transports, François Bonnardel, à l’occasion de l’étude des crédits budgétaires de son ministère. Le ministre lui a assuré qu’il considérerait sérieusement le projet, mais aucun suivi n’a été fait, souligne la députée.

Madame Nichols se questionne sur les critères de sélection des projets choisis par le gouvernement caquiste pour relancer l’économie du Québec. « La voie de contournement de l’autoroute 20 permettrait de régler d’importants problèmes de sécurité ainsi que d’améliorer la quiétude des résidents, et ce, sans impacts sur l’environnement et sans expropriation. Ce chantier ferait travailler des  gens de chez nous qui en ont grandement besoin. C’est le projet dont notre région a besoin pour relancer son économie. Le trajet est déterminé, les plans sont prêts, tout ce qui manque c’est l’aval du ministre Bonnardel. Je lui demande donc de laisser la partisanerie politique de côté et de donner son aval rapidement à ce projet porteur », a clamé la députée Nichols.

Selon Mme Nichols, le maire de Vaudreuil-Dorion, Guy Pilon, a envoyé une longue lettre adressée au premier ministre François Legault, expliquant les impacts positifs majeurs de la voie de contournement sur la communauté. Celle-ci n’aura pas eu de réponse autre qu’un accusé de réception.

« Malheureusement, le gouvernement de François Legault ne semble pas avoir retenu le projet réclamé par les élus locaux. Le choix des projets semble être davantage un instrument politique qu’un outil de développement pour ce gouvernement. En période de crise, j’exhorte le gouvernement de revoir ses priorités électoralistes et de soutenir nos travailleurs et nos travailleuses », a déclaré la députée Nichols.

Le secteur du boulevard Harwood pourrait se redéfinir et se développer afin de devenir un milieu de vie intéressant pour plusieurs familles. Cependant, les 44 000 véhicules qui y circulent chaque jour, dont 4000 sont des véhicules lourds, en rebutent plusieurs, compromettant ainsi plusieurs projets, selon la députée de Vaudreuil.

Rappelons que le comté de Vaudreuil est le seul endroit au Québec où une autoroute se transforme en boulevard urbain, avec des feux de circulation, et redevient une autoroute. Cela cause d’importants problèmes de sécurité, plus précisément aux abords du poste de la Sûreté du Québec, où plusieurs accidents ont lieu chaque année.

Invitée à commenter le dossier, la députée de Soulanges, Mme Marilyne Picard, a redirigé l'équipe de Néomédia vers le ministère des Transports soulignant qu'il ne s'agit pas d'un projet d'envergure pour celui-ci.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • y en a eu d autres gouvernements avant

    pedro - 2020-11-30 22:56