Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Rappelons qu’à l’heure actuelle, aucun vaccin n’est autorisé pour prévenir la COVID-19

88 millions de vaccins d'ici 2021

durée 12h28
31 août 2020
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Jessica Brisson
email
Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Un vaccin contre la COVID-19 pourrait être distribué au Canada d’ici 2021. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le premier ministre du Canada, M. Justin Trudeau, en point de presse ce lundi 31 août. 

De passage à Montréal, au Centre de recherche en thérapeutique en santé humaine du Conseil national de recherches du Canada (CNRC), le premier ministre a annoncé la conclusion d’ententes de principe avec Johnson & Johnson et Novavax pour réserver des millions de doses de vaccins expérimentaux contre la COVID-19. 

« Leurs plus récents essais de vaccin ont eu des résultats prometteurs. Si l’un de ces vaccins passe le test, l’entente d’aujourd’hui fera en sorte que les Canadiens auront accès aux doses nécessaires », a souligné, en point de presse, le premier ministre du Canada. « On peut toujours espérer un vaccin bientôt, mais il faut s’assurer que ce soit le bon, et que le tout soit fait de façon sécuritaire », ajoute-t-il.

Rappelons qu’à l’heure actuelle, aucun vaccin n’est autorisé pour prévenir la COVID-19. De nombreux vaccins font l’objet d’essais cliniques ou sont en cours de développement.

Une fois que des études supplémentaires auront été réalisées, Santé Canada examinera les preuves d’innocuité, d’efficacité et de qualité de fabrication pour chaque vaccin afin de déterminer si les vaccins individuels seront approuvés au Canada, et ce, avant d’être utilisés pour vacciner les Canadiens.

88 millions de vaccins

Les ententes annoncées ce lundi s’ajoutent à celles déjà conclues avec Pfizer et Moderna qui ont été faites, suite aux recommandations du Groupe de travail sur les vaccins contre la COVID-19. Le premier ministre, Justin Trudeau affirme que ces ententes avec les entreprises « permettront au Canada d’avoir accès à au moins 88 millions de doses, et des options pour en avoir des dizaines de millions de plus. »

Le gouvernement continuera de négocier et de signer d’autres ententes de ce genre avec un certain nombre d’entreprises pharmaceutiques de premier plan en vue d’assurer l’approvisionnement de vaccins potentiels au Canada.

La vaccination obligatoire ?

Questionné à savoir si le nombre de vaccins disponibles sera suffisant pour l’ensemble des Canadiens et si la vaccination sera obligatoire, le premier ministre du Canada a souligné qu’une équipe d’experts se penchait actuellement sur la question. 

« Nous avons un groupe d’experts qui évalue ces questions, parmi les différents partenariats et les accords annoncés aujourd’hui. Il y en a qui prévoit qu’une seule dose, d’autres en prévoient plusieurs. Nous prenons en considération ces besoins quand on sécurise les ententes et les sources de vaccins », de dire le premier ministre. 

Quant à rendre la vaccination obligatoire, M. Trudeau affirme que des experts guideront le gouvernement sur le sujet, mais qu’il est encore trop tôt pour statuer.

Investir dans les infrastructures

Le gouvernement du Canada investira 126 millions de dollars sur deux ans pour construire la nouvelle installation. Par la suite, le gouvernement fournira 20 millions de dollars par année pour couvrir les frais d’exploitation.

Le premier ministre a profité de son passage au CNRC, pour annoncer le financement visant la mise sur pied d’un nouvel établissement de biofabrication au Centre de recherche en thérapeutique en santé humaine, à Montréal. 

Grâce à un partenariat public-privé, le nouvel édifice qui devrait être complété d’ici juin 2021 permettra au Conseil national de recherches du Canada d’augmenter la fabrication de vaccins jusqu’à deux millions de doses par mois d’ici l’année prochaine. 

« Alors que nous continuons à travailler ensemble pour limiter les impacts de la pandémie de COVID-19 sur la santé des Canadiens, ainsi que ses répercussions sociales et économiques, nous devons également maximiser nos chances de vaincre le virus. Pour ce faire, nous devons investir dans le développement de plusieurs vaccins prometteurs et veiller à ce que nous puissions fabriquer et distribuer le vaccin au plus grand nombre de Canadiens, et ce, le plus rapidement possible. C'est ainsi que nous pourrons avancer sur une voie durable vers une reprise complète. »

Ces investissements aideront à garantir la capacité du pays à produire suffisamment de doses de vaccins pour les Canadiens qui en ont besoin, tels les travailleurs de première ligne, les préposés en centres de soins de longue durée et les personnes susceptibles d’être gravement malades si elles contractent la COVID-19.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 avril 2024

Peter Schiefke revient sur le budget fédéral 2024

Cette semaine, Peter Schiefke, député de Vaudreuil-Soulanges et président du Comité permanent des transports, de l'infrastructure et des collectivités, s'est joint à Chrystia Freeland, vice-première ministre et ministre des Finances, pour dévoiler le budget fédéral de 2024 intitulé « Une chance équitable pour chaque génération ». « Notre budget ...

19 avril 2024

Un budget qui ne sert pas les intérêts des citoyens de Salaberry-Suroît

Claude DeBellefeuille dénonce un budget qu'elle qualifie d’ingérences dans les champs de compétence du Québec qui servira bien davantage les intérêts électoraux de Justin Trudeau que les citoyens de Salaberry-Suroît. « Je salue l’intention d’Ottawa de vouloir accélérer la construction de nouveaux logements. Malheureusement, si le passé est garant ...

18 avril 2024

Mérite municipal : Marilyne Picard appelle au dépôt de candidature dans Soulanges

La députée de Soulanges, Marilyne Picard, invite les municipalités de sa circonscription à faire valoir leurs meilleures réalisations en déposant des candidatures pour les prix du Mérite municipal. Ceux-ci soulignent l’apport de personnes, de groupes, d’organismes et de municipalités qui, par leurs initiatives, leur dynamisme et leur engagement, ont ...