Publicité
20 août 2019 - 11:29 | Mis à jour : 11:43

Réactions favorables dans le secteur laitier

Peter Schiefke revient sur l'annonce des compensations aux producteurs laitiers

Par Jessica Brisson, Journaliste

« Notre annonce de cette semaine réitère la conviction de notre gouvernement qu’une industrie laitière forte bâtie sur un système de gestion d’offre robuste et un secteur agricole compétitif est essentielle à la prospérité du Canada, créer de bons emplois, assure la croissance de la classe moyenne et apporte des produits de haute qualité aux tables des Canadiens. » Voilà ce qu'avait à annoncer le député de Vaudreuil, Peter Schiefke suite à l'annonce de la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, l’honorable Marie-Claude Bibeau, concernant les compensations budgétaires de 1,75 milliard $ sur 8 ans aux quelque 11 000 productrices et producteurs laitiers du Canada.

Cette annonce découle directement des consultations exhaustives avec les producteurs laitiers du Canada et de notre communauté de Vaudreuil-Soulanges. En automne dernier, le député de Vaudreuil-Soulanges, Peter Schiefke, avait organisé une assemblée locale où il a pu écouter les préoccupations de nos producteurs laitiers à la suite de la signature du nouvel Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM). Après cette discussion importante, il a partagé les perspectives et la réalité des producteurs laitiers avec le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.

« Que ce soit lors de mon assemblée locale avec nos producteurs laitiers en automne dernier ou lors de mes visites à nos fermes locales, cette mesure adaptée n’aurait jamais été possible sans leur contribution et leurs rétroactions. Ensemble, nous avons travaillé fort pour nous assurer qu’ils reçoivent les compensations qui leur ont été promises », poursuit le député. 

Cette annonce fait suite à la ratification de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne et l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP). L’enveloppe de 1,75 milliard $ s’ajouterait au programme d’investissement de 250 millions $ qui bénéficie déjà à plus de 3 300 productrices et producteurs laitiers à travers le pays. Cela représente au total 2 milliards de dollars en aide fédérale aux producteurs laitiers. De plus, le gouvernement fédéral s’engage à appuyer pleinement et équitablement les productrices et producteurs laitiers pour le nouvel accord de libre-échange avec les États-Unis et le Mexique dès son entrée en vigueur.

La ministre Bibeau a aussi profité de l'annoncer pour réitéré l’engagement du gouvernement envers les autres secteurs sous gestion de l’offre.

Réactions favorables dans le secteur laitier

Du montant de 1,75 milliard $ annoncé, 345 millions $ seront versés au cours de la première année sous forme de paiements directs et bénéficieront à tous les producteurs laitiers de façon proportionnelle à leur quota détenu. Par exemple, le propriétaire d’une ferme qui compte 80 vaches laitières recevra une compensation sous forme de paiement direct de l’ordre de 28 000 $ dès la première année. L’intention est de mandater la Commission canadienne du lait pour effectuer ces paiements. Le gouvernement fédéral poursuivra sa collaboration avec les Producteurs laitiers du Canada pour déterminer les modalités relatives aux années suivantes.

Le président des Producteurs de lait du Québec, M. Bruno Letendre, a accueilli favorablement l’annonce des compensations en soulignant qu’elle représente la concrétisation de l’engagement du gouvernement fédéral visant à assurer que les producteurs laitiers soient indemnisés de manière juste et complète. Ce point de vue a été repris par M. Pierre Lampron, Président des Producteurs laitiers du Canada et par François Bourassa, président de l'Union des producteurs agricoles de l'Estrie.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.