Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Lettre ouverte

Mères au front Vaudreuil-Soulanges: Le 3 octobre, l’élection de la transition écologique

durée 18h00
17 septembre 2022
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Dans une lettre ouverte, le regroupement Mères au front Vaudreuil-Soulanges se mobilise pour rappeler à tous les partis que les enjeux environnementaux doivent être au cœur de la présente campagne électorale.

Voici l'intégralité de la lettre

Nos enfants sont en danger, nous exigeons du courage politique, et nous voterons pour les protéger! 

Parler d’environnement, ça peut être autre chose que des mauvaises nouvelles! Nous avons tout ce qu’il faut au Québec pour bâtir un projet de société inclusif, rassembleur et porteur d’avenir pour nos enfants, pour transiter vers une économie circulaire et collaborative, pour répondre à nos besoins en respectant les limites des écosystèmes.

Rêvons d’un Québec avec moins de pollution, plus d’espaces verts, plus d’aliments sains, plus de logements abordables et de commerces de proximité, plus d’endroits sécuritaires pour se déplacer à pied et à vélo, plus d’entraide et d’humanité. 

Comme partout au Québec, les Mères au front de Vaudreuil-Soulanges se mobilisent pour rappeler à tous les partis que les enjeux environnementaux doivent être au cœur de cette campagne électorale.

Alors que les effets des changements climatiques se font de plus en plus présents et que nous assistons à une perte de la biodiversité, nous qui sommes mères ne savons plus comment protéger nos enfants.

Comment est-ce possible qu’en 2022, des partis puissent faire campagne comme si la crise climatique n’existait pas? Comment peut-on prôner une croissance économique effrénée sans égard aux limites planétaires? Sans avoir le courage de proposer des cibles de réduction de GES suffisantes?

Les scientifiques nous alertent depuis des années, des milliards de personnes dans le monde sont déjà affectées et nous savons que le Québec ne sera pas épargné.

La crise climatique affecte notre santé mentale et physique, notre économie, notre agriculture, les travailleurs et travailleuses, le coût de la vie, nos infrastructures, l’industrie du tourisme, voire aussi nos saisons. Elle affecte notre présent et menace notre avenir et celui de nos enfants. 

Collectivement, nous avons le pouvoir d’agir sur le sort de nos enfants et petits-enfants, ainsi que sur l’issue des élections dans les circonscriptions de Vaudreuil et de Soulanges. Les solutions existent et les experts nous répètent que chaque tonne de CO2 évitée, chaque fraction de degré comptent et que les quatre prochaines années seront cruciales pour le climat. 

Les Mères au front à travers le Québec demandent à tous les partis de s’engager envers trois solutions concrètes afin que la population québécoise puisse ressentir les impacts positifs de la transition écologique :

1. Investir massivement dans les transports collectifs et actifs pour les rendre plus efficaces, plus rapides et gratuits, afin d’aider au portefeuille des Québécoises et Québécois, de diminuer le trafic et de rendre nos milieux de vie plus sains et plus sécuritaires. 

2. Faire de la protection de la biodiversité du Québec une priorité et protéger le capital naturel de nos enfants par la création d’aires protégées, pour le caribou et toutes les espèces, afin de rendre la nature accessible à un plus grand nombre, et pour protéger la vie sur Terre.  

3. Mettre en place des mesures d’adaptation, en verdissant nos villes, en modernisant nos bâtiments et infrastructures pour qu’ils résistent mieux aux extrêmes climatiques, tout en priorisant les populations vulnérables, afin de mieux se préparer à faire face à la crise qui s’intensifie.

Dans le cadre des débats Vire au vert, les Mères au front de Vaudreuil-Soulanges coorganisent un débat non-partisan le 20 septembre sur les enjeux environnementaux dans la circonscription de Soulanges. Il est possible pour tous de le visionner en direct sur Facebook.

Le 3 octobre, nous voterons pour nos enfants. Nos enfants ne votent pas, mais nous voterons pour leur assurer un avenir, nous voterons pour du courage politique en matière d’environnement. Tout n’est pas joué. Prenons la parole et faisons le choix de les protéger.

  • Martine Chenel-Gauthier, mère au front pour Ève, Camille et Raphaël
  • Christine Dandurand, mère au front pour Maude et Arnaud 
  • Louise Deschênes, mère au front pour Mathilde et Fleur
  • Marie-Hélène Séguin, mère au front pour Laurence et Samuel

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


16 octobre 2022

Comprenez-vous les hausses de prix pratiquées par les déneigeurs ?

Cette année, la facture de service de déneigement était souvent accompagnée d'une longue lettre expliquant les difficultés rencontrées par les entreprises de déneigement et les raisons les conduisant à augmenter leur tarifs hiver 2023. Vous ont-ils convaincus ? Hausse du prix du carburant, pénurie de main d'oeuvre obligeant à augmenter les ...

12 octobre 2022

Lettre d'opinion: Regarder vers l'avenir

C'est dans une lettre ouverte que le conseiller municipal du district numéro 1, à Pincourt, Hugo Gendreau, a tenu à s'exprimer concernant le transfert des programmes Sport-études et Art-études de l’École secondaire du Chêne-Bleu à l’École secondaire de la Cité-des-Jeunes. Voici l'intégralité de la lettre. Le 6 octobre, le Centre de services ...

5 octobre 2022

Ces enseignants qui changent des vies

Nous avons presque tous eu la chance de croiser un instituteur, ou une professeure qui, par sa confiance, son dévouement, son audace, aura changé nos vies. À eux et à tous qui acceptent cet incroyable sacerdoce qu'est l'enseignement, ce 5 octobre leur est dédié : c'est aujourd'hui la journée mondiale des enseignants. Dans les années 80 , dans un ...