Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

« Le travail essentiel des profs doit être reconnu »

Pandémie et conditions de travail des enseignantes et enseignants

durée 15h00
24 février 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Catherine Deveault

Le Syndicat de l’enseignement des Seigneuries (SES) par l’intermédiaire de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), réclamera l’octroi d’une banque de dix journées de congés compensatoires monnayables pour les enseignantes et enseignants à l’occasion d’une rencontre qui se tiendra aujourd’hui, en fin de journée, avec les ministres Sonia Lebel, Jean Boulet et Jean-François Roberge.

Le SES et la FAE estiment que ce geste permettrait ainsi au gouvernement du Québec de reconnaître que la contribution essentielle des enseignantes et enseignants a permis d’assurer des services éducatifs de qualité à tous les élèves du Québec. 

« Au cours des deux dernières années, les enseignantes et les enseignants ont subi un alourdissement de leur tâche. Le travail supplémentaire occasionné entre autres par les nombreux suivis faits aux élèves absents doit être reconnu comme il se doit. Les profs font tout ce qu’ils peuvent pour que les élèves n’aient pas de retard à cause de leurs nombreuses absences. Le personnel d’encadrement a obtenu une banque de congés compensatoires en juin 2021, mais on a oublié des profs ! », affirme François Montpetit, président du Syndicat de l’enseignement des Seigneuries.

Banques de congés

Selon le SES et la FAE, l’octroi de cette banque permettrait de reconnaître la contribution des enseignantes et enseignants pour les nombreux efforts déployés afin de faire face aux inconvénients engendrés par les conditions particulièrement exigeantes, qui ont alourdi leur travail et aggravé, pour plusieurs, la situation au chapitre de leur santé mentale. Elle permettrait également de renflouer, indirectement, les banques de congés de maladie que les enseignantes et enseignants ont vidées dans le contexte de la pandémie.

Cette demande tient également compte du contexte actuel qui est marqué par une pénurie de personnel. Ainsi, puisque des enseignantes et enseignants pourraient ne pas vouloir prendre ces congés pour ne pas alourdir la tâche de leurs collègues ou la leur, selon les circonstances, tant le SES que la FAE considèrent que cette banque de congés compensatoires devrait être entièrement monnayable. 

« Malgré le contexte, les profs n’ont pas ménagé leurs efforts pour poursuivre leur travail et ont continué d’offrir le meilleur d’eux-mêmes. C’est notamment grâce aux profs que les écoles sont restées ouvertes, dans des circonstances plus difficiles que jamais. L’octroi d’une banque de congés compensatoires monnayables permettrait au gouvernement de joindre le geste à la parole puisqu’il reconnaîtrait ainsi, de manière concrète, les efforts déployés par les enseignantes et enseignants. Nous croyons que la réalité particulièrement difficile dans laquelle le gouvernement a volontairement placé les enseignantes et enseignants justifie amplement une telle reconnaissance », souligne M. Mallette.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


16 mai 2024

Devrait-on maintenir les mesures d'atténuation, malgré le retour de la gestion dynamique sur le pont de l'Île-aux-Tourtes ?

Dès le 27 mai, la gestion dynamique de la circulation sera, enfin diront plusieurs, remise en place sur le pont de l'Île-aux-Tourtes. Ainsi, deux voies de circulation, dans le sens de l'heure de pointe, seront disponibles. Si cela représente une excellente nouvelle en soi, le retour de la gestion dynamique annonce également la fin, ou la ...

20 avril 2024

Les frigos communautaires ont leur utilité selon nos lecteurs

L'augmentation du coût de la vie, et par la force des choses, la hausse du coût des aliments survenues au Québec dans les derniers mois poussent plusieurs ménages à modifier leurs habitudes de consommation afin d'éviter le gaspillage alimentaire.  Parmi les alternatives proposées par des organismes communautaires aux familles dont les revenus ...

19 avril 2024

Un cri du coeur de l'Orchestre symphonique de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent

L'annonce récente de la diminution des crédits alloués au Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et le plafonnement de ceux du Conseil des arts du Canada en 2024-2025 fait réagir l'Orchestre symphonique de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. Le directeur général et artistique de Galileo, Daniel Constantineau et le président du conseil ...