Publicité

1 mai 2021 - 08:00

Vos réactions!

Les types de commerces souhaités dans le secteur Harwood-De Lotbinière

Benjamin  Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

L’engouement pour la revitalisation que connaîtra le secteur Harwood-De Lotbinière à Vaudreuil-Dorion, dans les prochaines années, se fait déjà ressentir. Voici les types de commerces souhaités. 

La Ville a exprimé l’ambition d’attirer des commerces de proximité dans le secteur Harwood-De Lotbinière dans le cadre de sa revitalisation qui débutera cet été sur la route De Lotbinière.

Des entreprises à saveur locale, contrairement aux grosses bannières présentes sur le boulevard de la gare, veulent être mises de l’avant. C’est le désir que partagent plusieurs citoyens de Vaudreuil-Soulanges depuis des années. 

Une offre alimentaire diversifiée

Près de la moitié des 133 répondants, soit 46%, aimerait qu’un marché public s’installe dans ce secteur. « Nous avons des producteurs, des agriculteurs et des artisans dans le coin. Pourquoi pas un beau marché public où ils pourraient s'installer en permanence pour la vente de leurs produits », lance une utilisatrice dans les commentaires sous la publication Facebook du sondage. 

Cette demande en offre de produits locaux fait écho au Hub alimentaire soutenu par le Développement économique Vaudreuil-Soulanges. Le projet est toujours à l'étape des plans d’affaires, mais l’emplacement devrait être annoncé sous peu. 

D’autres ont aussi fait valoir leur envie d’un peu plus de diversité. « Vaudreuil est de plus en plus multiethnique. Un mélange de commerces de toutes origines [serait bien] », ajoute-t-on. 

Le nom de l’épicerie Adonis, proposant des produits d’inspiration moyen-orientale, libanaise et méditerranéenne, est d’ailleurs souvent revenu dans les commentaires. Le groupe Adonis a toutefois indiqué à Néomédia, en janvier, qu’aucune succursale n’était prévue pour la région dans un futur proche. 

Une fromagerie ou des épiceries plus spécialisées, comme des épiceries zéro déchet ou pour des personnes avec des restrictions alimentaires, faisaient également partie des commentaires laissés. 

Il est important de rappeler que le quartier possède déjà plusieurs commerces avec une offre intéressante comme la boulangerie Première Moisson, la poissonnerie l’Artisan de la mer, Sous les oliviers, Comptoir de Bruxelles, La Pasta italiana et L’Atelier paysan présent en saison au IGA Extra Famille Viau. Selon les réactions obtenues, les gens semblent vouloir ce type de commerce en plus grande quantité et rassemblé ensemble. 

Des terrasses, des cafés et des boutiques

L’idée de manger sur une terrasse d’un restaurant local en fait rêver plus d’un. Plus du quart des répondants souhaitent voir s’implanter des terrasses et des cafés dans le quartier. À l’heure actuelle, très peu en proposent mis à part Patates et Persil. 

Certains craignent la circulation du boulevard Harwood qui constitue le prolongement de l’autoroute 20 reliant Montréal à Toronto. Cependant, comme soulevé dans l’article, le projet va s’amorcer sur des artères secondaires comme De Lotbinière et Chicoine en attendant le contournement de l’autoroute. 

« La clef pour recréer une vie de quartier est que l’A20 soit enfin déplacée là où elle devrait se trouver depuis plus de 50 ans. Imaginez ce secteur où l’on pourrait marcher, magasiner, prendre un café ou un verre sur une terrasse sans les centaines de camions qui passent chaque jour », témoigne-t-on dans les commentaires. 

Le retour d’une crémerie dans le quartier en fait saliver quelques-uns. Une personne ajoute également qu’un « restaurant de pho vietnamien ça manque dans la région ». 

D’autres aimeraient également voir un restaurant-spectacle avec de la musique en performance. D’ailleurs, 11,3% des répondants souhaitent voir l’arrivée d’une salle de spectacle. 

À échelle humaine

Des boutiques de vêtements, des galeries d’art, des librairies ou même des quincailleries font partie des idées évoquées afin de recréer un quartier à échelle humaine et plus accueillant. 

Des endroits pour les jeunes ou de type communautaire comme une cuisine, « où parents et enfants pourraient cuisiner, socialiser et partager », s’y ajoute. On parle aussi d’une Maison des jeunes supplémentaire : « C'est vrai qu'elle n'est plus très bien localisée pour rejoindre un maximum de jeunes, mais c'est une excellente Maison des Jeunes avec une équipe d'intervenants qualifiés ».

Le réaménagement du secteur comporte aussi tout un volet d’accès aux espaces publics, dont les berges. Quelqu’un énumère ce qu’il voudrait voir : « Un parc, un emplacement pour des activités extérieures sportives comme du kayak, du tennis, de la location de bicyclettes, améliorer la glissade Summerlea l’hiver, des centres intérieurs avec du divertissement comme le golf in, etc. ». 

Certains se sont finalement rappelés à la blague l’existence du mythique bar de danseuses, Le Miss Dorion, ayant péri sous les flammes en 2011. Ce dernier est par contre assurément loin de revenir dans le paysage.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.