Publicité

3 avril 2021 - 12:00

Résultats sondage maison

Plusieurs se disent préoccupés par le retour à temps plein au secondaire

Benjamin  Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Avec la situation épidémiologique qui s’aggrave de jour en jour, la reprise des cours en présentiel à temps plein pour les jeunes des secondaires trois à cinq en inquiète plusieurs. 

Près de 70% des répondants au sondage maison, non scientifique, de Néomédia ont indiqué être préoccupés par le retour en classe annoncé dernièrement par le premier ministre François Legault. Toutefois, parmi ceux-ci, 11,4% ont précisé avoir confiance envers les écoles. Les 20% restants ne sont pas craintifs. 

Certains estiment que ce retour est précipité compte tenu de la troisième vague qui est bien enclenchée au Québec, et ce tout particulièrement dans le Grand Montréal. « Je ne comprends pas. Au point où nous en sommes dans l’année scolaire, est-ce que c'était si urgent de les retourner en classe à temps plein ? », questionne-t-on dans les commentaires de la publication Facebook du sondage. 

Un comité d’expert s’est d’ailleurs prononcé à ce sujet cette semaine et demande au gouvernement de revenir en arrière avec un confinement plus strict. 

D’autres voient cette annonce de bon augure. « Pour ma part, mon fils est de retour à l'école à temps plein et il ne se plaint pas du tout. Au contraire, il avait hâte d’y aller parce qu'il trouvait cela bien ennuyant l'école un jour sur deux via [la plateforme] Teams », explique-t-on. 

Respect des mesures sanitaires chez les jeunes

Dans une étude du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO) parue à l’automne dernier, les résultats montraient que les jeunes adultes sont moins enclins à respecter les mesures sanitaires. 

Cette situation est alarmante pour plusieurs. « L’école de mon fils est très petite et il me dit que c’est impossible de faire la distanciation de deux mètres dans les couloirs. Oui, c’est préoccupant pour nous », indique un parent. 

Même si cela ne se fait pas à  l’école, des rassemblements peuvent toujours avoir lieu en dehors des campus. « Ce qui me préoccupe c’est plus de tous les voir par une journée chaude au skate park 8-10 par table de pique-nique. Cela élimine tous les efforts qu’ils font en portant le masque toute la journée. Mais je les comprends tout de même de vouloir vivre leur vie comme avant », mentionne-t-on dans les commentaires sur Facebook. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.