Publicité

7 février 2021 - 16:00

Est-ce que le confinement a changé votre rapport avec votre animal domestique?

Résultats de sondage: 25% des répondants apprécient plus leur animal de compagnie

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Un rapport de Narrative Research cité dans le Journal de Québec constate que 18% des Canadiens ont déclaré avoir eu un nouvel animal de compagnie depuis le début de la pandémie. Il est même devenu beaucoup plus difficile d’adopter un animal dans les refuges pour animaux qui voient clairement les aspirants maîtres se précipiter à se procurer Pitou et Minou

En plus que le chien, déjà meilleur ami de l’homme, a également donné des ailes à bien des marcheurs tardifs en cette période de couvre-feu.

Les bienfaits des animaux de compagnie sur la santé mentale sont nombreux et en ces temps d’isolement, la présence de toutou est souvent très réconfortante.

D’ailleurs, selon un sondage maison mené par Néomédia, 25% des répondants ont indiqué que leur animal est devenu plus précieux à leurs yeux, depuis le début de la pandémie. Près de 17% des participants ont quant à eux signifié ne pas avoir d’animal, mais ils aimeraient bien en avoir un.

La grande majorité des personnes qui se sont manifestées, soit 42% ont mentionné que l’attention portée à leur compagnon quadrupède a toujours été forte, peu importe la situation, alors que 8% ont souligné que le regard qu’ils portent à leur animal de compagnie n’a pas changé.

Et vous, est-ce que le confinement a changé votre rapport avec votre animal domestique?  

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.