Publicité

19 décembre 2019 - 12:00

Un exemple de détermination et de persévérance

Malgré une malformation congénitale, un jeune de 13 ans vit sa vie au maximum

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 1
Né avec une malformation congénitale à la main droite, Jacob L’heureux de Pointe-des-Cascades est loin de laisser sa différence l’empêcher d'aller de l'avant.
 
Depuis l’âge de 8 ans, Jacob participe à différentes activités de l’Association des amputés de guerre en tant que membre du programme Les Vainqueurs, pour sensibiliser les jeunes aux dangers. Il était d'ailleurs sur le char allégorique de l'Association dans le cadre du défilé du Père Noël de Montréal. « Jacob a une malformation congénitale. Sa main droite ne s’est jamais développée. Il est né comme ça », explique Sara Houle, la mère du jeune garçon maintenant âgé de 13 ans. Pourtant, rien n’arrête l’adolescent.
 
« L’an passé, il a participé au cirque de l’École secondaire de la Cité-des-Jeunes et il en a ébloui plus d’un. Il avait choisi de faire le cube aérien. Tout le monde était bien surpris à la fin de son numéro quand ils ont réalisé qu’il avait réussi à faire le tout avec qu’une seule main. »
 
Au quotidien, Jacob porte ce que l’on appelle une adaptation. « C’est une aide technique, il n’y a rien d’électronique. Dans le fond, c’est une prothèse de maîtrise de matériel. Ça lui permet de prendre une feuille, par exemple, et de la mettre sur un pad de positionnement. Dépendamment de l’activité, il y a une adaptation différente. Donc il en a une pour le vélo, une autre pour pratiquer le diabolo », ajoute la mère.
 
Même si les probabilités qu’il puisse un jour avoir une prothèse sont minces, Jacob L’Heureux, porte bien son nom. « Il n’est pas du genre à s’apitoyer sur son sort. Il grimpe dans les arbres, fait du cirque, du vélo, bref il fait tout ce que font les enfants de 13 ans. » Grâce à une adaptation fabriquée sur mesure, il arrive aussi à pratiquer la guitare.
 
Aller à la rencontre des jeunes
 
Le programme Jouez prudemment de l’Association des amputés de guerre vise à sensibilisé les jeunes à la prudence par une approche unique d’enfant à enfant. L’objectif est de conscientiser les jeunes aux dangers que peuvent comporter les endroits où ils jouent.
 
Les adhérents du Programme pour enfants amputés sont aussi des ambassadeurs de la prudence. Ils adressent à leurs pairs un message pouvant leur sauver la vie ou du moins un membre : « Repérez les dangers avant de vous amuser. »
 
« Oui Jacob va à la rencontre des jeunes pour les sensibiliser, mais via l’Association, il a également la chance de rencontrer d’autres enfants amputés. L’Association des amputés de guerre offre énormément de support aux jeunes, mais aussi aux parents. On se sent tous un peu moins seul. Aussi étrange que cela puisse paraître, un enfant handicapé est tout aussi curieux d’en rencontrer un autre. Ils posent beaucoup de questions », poursuit la maman.
 
Outre un support social, les membres de l’organisation bénéficient d’une aide financière importante. « Ils paient en entier les prothèses ou les adaptations quand les parents n’ont pas d’assurances, sinon, ils paient la différence. Ça fait une grosse différence pour les familles », conclut la mère de Jacob.
 
Décidément, le jeune Jacob L'Heureux est un exemple de persévérance et de détermination. Il est la preuve que tout est possible pour celui qui le veut vraiment. 
 
Pour soutenir l’Association des amputés de guerre et ainsi permettre à d'autres enfants comme Jacob de vivre une vie pleinement épanouie , visitez le : amputesdeguerre.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • WoW 😯 quel beau témoignage😊 Mon fils Felix qui a presque 6 ans vit au quotidien la même différence que votre fils Jacob qui a né lui aussi avec une malformation congénitale à la main droite.

    Julie Gosselin - 2019-12-23 12:45