Publicité

11 août 2020 - 18:17 | Mis à jour : 20:54

« Je crois que j’ai juste été au bon endroit au bon moment. J’ai fait mon devoir de citoyen » - Yan Brisebois

Un voisin fait une différence remarquable dans la vie d'une famille

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Une famille en visite à Coteau-du-Lac a eu la vie sauve, grâce à l’intervention d'un voisin.

« Je revenais de l’épicerie, quand j’ai remarqué des flammes sur le balcon des voisins. Je suis immédiatement sorti de ma voiture pour aller cogner sur les fenêtres pour alerter les gens », explique Yan Brisebois.

À l’étage de la résidence, un couple et un jeune faisaient leur sieste d’après-midi. 

Rapidement, d’autres voisins se sont joints à M. Brisebois. « Comme les gens ne pouvaient pas sortir par la porte avant, nous les avons fait évacuer par l’arrière. Une voisine a appelé les pompiers et une autre est venue nous prêter main forte avec un extincteur », poursuit M. Brisebois.

Pendant que les pompiers de Coteau-du-Lac se dirigeaient, sirènes hurlantes vers le 20 Bruno-Sauvé, Yan Brisebois était déjà à éteindre les flammes qui prenaient de l'ampleur. « Être arrivé un peu plus tard, je suis certain que la maison y passait. »

Les dangers des mégots

Selon les informations obtenues par Néomédia, tous les éléments portent à croire qu’il s’agit d’un incendie causé par un article de fumeur. Le recyclage près de la porte d’entrée aurait alimenté les flammes.

Selon la sécurité publique du Québec: « Plus de 1460 incendies sont déclenchés annuellement par des articles de fumeurs ou par des flammes nues comme des chandelles, un chalumeau, etc. De ce nombre, plus de 540 (37 %) sont reliés uniquement à des articles de fumeurs. »

« Je crois que j’ai juste été au bon endroit au bon moment. J’ai fait mon devoir de citoyen et je suis bien heureux que tout le monde soit sain et sauf », conclut Yan Brisebois.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.