Publicité
14 janvier 2020 - 15:44 | Mis à jour : 15 janvier 2020 - 08:06

Heureusement, lui et sa fille de 4 ans n'ont pas été blessé

Un citoyen de Rigaud est impliqué bien malgré lui dans la poursuite policière

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Au cours des dernières minutes, la Sûreté du Québec a entrepris une poursuite policière qui les a mené aux quatre coins de la MRC de Vaudreuil-Soulanges. Un citoyen de Rigaud, père de famille, s’est retrouvé, bien malgré lui au coeur de l’action alors que le véhicule du suspect a accroché sa camionnette Ford F-550 lors de la course folle.

« Tout s’est déroulé très vite. J’étais en train d’effectuer une manoeuvre pour tourner à gauche dans la bretelle de l’autoroute 40, au croisement de la route 201 à Rigaud et j’ai aperçu un véhicule très très près de l’arrière de mon véhicule. Au cours de la seconde suivante, le véhicule de promenade intermédiaire est entré en contact avec ma roue avant. Je n’ai eu aucun dommage majeur, mais le pare-choc de la voiture poursuivie a été arraché », raconte Dany Chartrand encore remué par les événements.

Par chance, le résident de Rigaud et sa fillette de quatre ans, aussi à bord lors de l’incident n’ont pas été blessés. « On a été très chanceux. Je vais aller me chercher un 6-49 (rires). Sérieusement, si j’avais su que c’était une poursuite policière, j’aurais sans doute tenter une manoeuvre pour forcer l’autre conducteur a se tasser ou à s’arrêter, même si ce n’est pas la chose à faire », ajoute-t-il.

À la suite de l’impact, M. Chartrand est sorti de son Ford F-550 pour constater les dégâts. « J’ai aussi prévenu la Sûreté du Québec. C’est la première fois que j’étais dans une poursuite policière et j’espère que ça ne se reproduira pas. De ce que j’ai vu, le véhicule du suspect est une grosse berline ou un VUS noir », conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.