Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Contribuer aux enquêtes du site Internet des dossiers non résolus

Dossiers non résolus: la SQ met à jour ses données

durée 11h16
29 juin 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Jessica Brisson
email
Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Onze ans après la dernière mise à jour, la Sûreté du Québec a lancé, ce mardi, un nouveau site Internet recensant des dossiers non résolus. Cette nouvelle version permettra de collecter des informations en continu concernant lesdits dossiers, et ce, sur l’ensemble du territoire de la province.

« Le nouveau site se veut beaucoup plus adapté aux nouvelles technologies. Nous avons, entre autres, ajouté un moteur de recherche et un mode réactif pour les téléphones intelligents et les tablettes. La nouvelle plateforme est également bilingue et le partage sur les réseaux sociaux est plus facile », explique le porte-parole, Nicolas Scholtus.

Contrairement au Centre national pour les personnes disparues et restes non identifiés administré par la Gendarmerie royale canadienne (GRC), le site Web de la Sûreté du Québec inclura, une fois à terme, non seulement les cas non résolus, mais également les personnes disparues et celles dont la SQ a des raisons de croire qu’elles auraient pu être victimes d’un meurtre.

« Actuellement, près de 300 dossiers non résolus ont été publiés sur notre site. Or, la volonté de la Division des dossiers non résolus de la Sûreté du Québec est ultimement d’y ajouter l’ensemble des dossiers soit 400 de plus, pour un total de 700 », ajoute le porte-parole.

Des dossiers vieux de 50 ans

Chaque dossier d’enquête de meurtre ou de meurtre présumé demeure actif jusqu’à sa résolution. Même après des décennies, la moindre information du public peut permettre aux enquêteuses et enquêteurs d’avoir de nouvelles pistes, voire de mener à une finalité positive.

Actuellement, il est possible, sur la plateforme, de remonter jusqu’aux années 1960.

« Notre équipe est active et visible; nous rencontrons des familles, des témoins et des suspects, notamment. La majeure partie du travail consiste à reprendre des enquêtes et partir sur de nouvelles bases pour espérer un dénouement positif. La mise en ligne de ce nouveau site nous permet de recevoir des informations essentielles du public. Chaque information est traitée avec sérieux par notre équipe et nous effectuons un travail minutieux », indique le lieutenant Martin Desgagné, responsable de la Division des disparitions et des dossiers non résolus, dans un communiqué.

« Quand un nouvel enquêteur prend en charge un dossier de la sorte, il apporte un regard différent sur le dossier, regarde si de nouvelles informations sont disponibles. Ça peut parfois mener à de nouvelles pistes de recherche », explique en entrevue à Néomédia, le porte-parole, Nicolas Scholtus.

Les citoyens sont invités à consulter le site Internet des dossiers non résolus et à le partager. De nouvelles informations et des nouveaux cas y sont ajoutés régulièrement.

Toute personne qui détiendrait de l’information peut la transmettre de façon confidentielle en contactant la Centrale d’information criminelle à l’adresse courriel [email protected] ou par téléphone au 1  800 659-4264.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


« Trappe à tickets » : Vous êtes-vous fait prendre ?

Si vous empruntez le chemin des Anciens-Combattants à Sainte-Anne-de-Bellevue, peut-être avez-vous déjà été intercepté par les policiers du Service de police de la Ville de Montréal ? Selon une récente analyse publiée par le Journal de Montréal, le secteur de la caserne d'incendie sur le boulevard des Anciens-Combattants serait véritablement ...

Pornographie juvénile: arrestation d'un quinquagénaire de Pincourt

Les enquêteurs de la Division des enquêtes sur l’exploitation sexuelle des enfants sur internet de la Sûreté du Québec ont procédé hier, à l’arrestation d’un homme de Pincourt, en lien avec de la pornographie juvénile. Brian McGinnis, 51 ans, a comparu hier au palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield, sous des chefs d’accusation en lien avec ...

Un Cèdreau arrêté par le SPVM pour avoir déchargé une arme à feu

Un homme de 20 ans, Mahdi Ahmed Abdirazak, originaire des Cèdres, a été arrêté ce mercredi 22 mai par le Service de police de la Ville de Montréal en lien avec des coups de feu tirés sur l'école juive Yeshiva Gedola, située dans l'arrondissement Côte-des-Neiges à Montréal, le 12 novembre 2023.  Le suspect a été arrêté alors qu'il se trouvait dans ...