Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pour financer son projet d'agrandissement et de mise en place d'une vitrine technologique

Ferme d'Hiver reçoit une aide financière de 32 M$ du gouvernement provincial

durée 15h15
13 décembre 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Une aide financière de plus de 32 millions de dollars a été octroyée à l'entreprise de Vaudreuil-Dorion, Ferme d'Hiver plus tôt cet après-midi. Cette somme sera investie dans le projet d'expansion de l'entreprise vouée  à la production de fraises à Vaudreuil-Dorion ainsi que son projet de mise en place d'une vitrine technologique.

L'annonce a été confirmée par le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, André Lamontagne qui était de passage dans les serres de l'entreprise situées sur la route Harwood pour en faire l'annonce au nom du gouvernement provincial.

Notons que la députée provinciale de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols n'était pas présente lors de cette annonce. Seul le maire de Vaudreuil-Dorion, Guy Pilon, y a fait une brève apparition avant de quitter promptement. 

Grâce à cet octroi financier majeur, provenant de plusieurs partenaires, la Ferme d'Hiver pourra mener à bien son projet d'agrandissement en cours. « Cette expansion nous permettra d'entrer dans la cour des grands. Nous ajouterons six salles qui serviront à faire pousser des fraises dans les prochains mois dans un environnement contrôlé. Si tout va comme prévu, nous pourrons, dès l'automne 2023, être en mesure de quadrupler notre production actuelle et de produire 1 million de fraises. Nous devrions donc être en mesure de fournir l'ensemble des magasins de Sobeys dès la même période », résume le président directeur général de Ferme d'Hiver, Alain Brisebois. 

Une aide financière totale de 32 millions de dollars 

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation consent une aide financière pouvant atteindre 6 M$ issue du Programme d'aide financière pour favoriser le développement des serres. Cette aide sera octroyée sous la forme d'un ajustement aux coûts d'électricité, au cours des huit prochaines années. Ferme d'Hiver bénéficiera également d'une aide financière de 96 520 $ du programme Prime-Vert pour l'achat d'équipements et la construction d'infrastructures de gestion des résidus végétaux et des eaux usées.

« Une agriculture propulsée par une variété de modèles d'affaires est essentielle à l'accroissement d'une autonomie alimentaire durable au Québec. Nous pouvons être fiers de compter sur une industrie agricole innovatrice et dynamique. Ferme d'Hiver illustre bien la créativité de nos entreprises. Notre gouvernement est heureux de soutenir ses efforts pour offrir aux consommateurs des produits d'ici, sains, à longueur d'année », affirme le ministre. 

Le ministère de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie, par l'entremise de son mandataire Investissement Québec, accorde un prêt de 7,5 M$ dans le cadre du programme ESSOR.

De son côté, Investissement Québec appuie Ferme d'Hiver depuis ses tout débuts et réalise un nouvel investissement de 5 M$ en débenture convertible, de ses fonds propres, afin de soutenir l'entreprise dans son développement.

« Investissement Québec est fier de renouveler son soutien à Ferme d'Hiver. Ses solutions innovantes de production verticale répondent aux enjeux agroalimentaires et environnementaux auxquels nous sommes confrontés. Ce nouveau projet permettra à l'entreprise d'accroître la production locale et de renforcer l'autonomie alimentaire du Québec », précise pour sa part Guy LeBlanc, président-directeur général d'Investissement Québec. 

Enfin, La Financière agricole du Québec octroie une garantie de prêt de 9,65 M$ à l'entreprise. En outre, sa filiale d'investissement stratégique, Capital Financière agricole, investit 1 M$ sous forme de capital de développement.

« La Financière agricole du Québec et sa filiale d'investissement stratégique, Capital Financière agricole inc., sont fières de soutenir des projets structurants et à caractère durable. Chapeau à l'entreprise qui, grâce à l'audace de ses dirigeants, a développé une nouvelle technologie permettant de diversifier les produits cultivés à l'année et ainsi de bonifier l'offre de fraises fraîches au Québec », mentionne Ernest Desrosiers, président-directeur général de La Financière agricole du Québec. 

Ce projet d'expansion fait suite à un projet de démonstration technologique pour lequel le ministère de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs avait accordé une aide financière pouvant atteindre 3,15 M$ dans le cadre du programme Technoclimat, qui s'inscrit dans la mesure 2.3.1 du Plan de mise en œuvre 2022-2027 du Plan pour une économie verte 2030 et qui vise à soutenir l'innovation pour stimuler le développement de solutions de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le projet répond également à la mesure 96.7 du Plan directeur en transition, innovation et efficacité énergétiques du Québec 2018-2023.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 mars 2024

Vents violents: des vaudreuil-soulangeois toujours privés de courant

Quelque 400 abonnés d'Hydro-Québec sont toujours privés d'électricité, dans Vaudreuil-Soulanges, plus de 30 heures après les forts vents qui ont balayés la région dans la soirée et la nuit de mercredi à jeudi. Le secteur de Saint-Lazare est le plus touché par cette panne avec 301 adresses affectées. Selon le site de la société d'État, la ...

29 février 2024

Plus de 7 000 clients d'Hydro-Québec sans électricité dans Vaudreuil-Soulanges

Selon l'outil numérique Info-pannes accessible sur le site Internet d'Hydro-Québec, la Montérégie est la région la plus touchée par des pannes électriques causées par les intempéries des dernières heures. Dans Vaudreuil-Soulanges, on compte 47 interruptions, ce qui se traduit par 7 302 clients privés d'électricité en ce jeudi 29 février au ...

29 février 2024

L'UPA lance un appel à l’aide pour faire face à la baisse de revenu

L'Union des producteurs agricoles (UPA) lance un appel à l’aide pour faire face à la baisse de revenu net des agriculteurs. Selon un communiqué diffusé par l’UPA mercredi, Agriculture et Agroalimentaire Canada prévoit que le revenu net agricole québécois passera de 959 millions $ en 2022 à 487,1 millions $ en 2023 et à 66 millions $ en ...