Publicité

20 avril 2021 - 12:00 | Mis à jour : 12:11

Budget fédéral

Ottawa mise sur une relance verte

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Réduction de 36% des émissions de gaz a effet de serre par rapport à 2005, d’ici 2030, protéger les terres et les mers du pays d’ici 4 ans, réduction du taux d’imposition des entreprises ouvrant dans les technologies à zéro émission, bref, le budget présenté ce lundi par la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland vise une relance économique verte.

Parmi les investissements annoncés, soulignons, des prêts de 4,4 milliards de dollars à la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) pour aider les propriétaires à effectuer des rénovations résidentielles pour rendre les logis plus verts. « Les propriétaires occupants et les propriétaires bailleurs pourraient obtenir des prêts pour entreprendre les rénovations recommandées dans une évaluation ÉnerGuide de l'efficacité énergétique autorisée », indique le document déposé à la Chambre des communes ce lundi.

Accélérer la transformation zéro émission nette 

Le budget propose également de fournir un financement de 5 milliards de dollars sur sept ans à compter de 2021-2022, à l’accélérateur net zéro du plan climatique renforcé du gouvernement.

« En s'appuyant sur le soutien de l'accélérateur zéro net annoncé dans le plan climatique renforcé, ce financement permettrait au gouvernement de fournir jusqu'à 8 milliards en soutien aux projets qui contribueront à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans tous les secteurs de l'économie canadienne », pouvons-nous lire dans l’exercice financier.

Captage, utilisation et stockage du carbone

Selon Ottawa, la technologie de captage, d'utilisation et de stockage du carbone (CUSC) est un outil important pour réduire les émissions dans les secteurs aux émissions les plus importantes. Elle recourt à des technologies de pointe pour capter les émissions de dioxyde de carbone issues de la combustion de carburant et de procédés industriels, ou directement dans l'air.

Ainsi, le budget de 2021 prévoit d’instaurer un crédit d’impôt à l’investissement pour le capital investi dans des projets CUSC, dans le but de réduire annuellement les émissions de CO2 d’au moins 15 mégatonnes. Cette mesure entrera en vigueur en 2022.

Le gouvernement agira rapidement en lançant une période de consultation de 90 jours avec des intervenants sur la conception du crédit d'impôt à l'investissement. Après quoi, il annoncera plus de détails, y compris le taux de l'incitatif. 

Accroître la fabrication de technologies à zéro émission

Afin de créer des emplois et appuyer la croissance dans le secteur de la fabrication de technologies propres au Canada, le budget Freeland propose une réduction de 50% des taux d’imposition générale des entreprises oeuvrant dans les technologies à zéro émission. Ces réductions entreraient en vigueur le 1er janvier 2022 et seraient progressivement éliminées dès le 1er janvier 2029.

Investissements dans le patrimoine naturel du Canada

Pour résoudre la crise de la biodiversité, lutter contre les changements climatiques, et protéger et créer des emplois :

Le budget de 2021 propose de fournir 2,3 milliards de dollars sur cinq ans, à compter de 2021-2022, avec 100,5 millions en amortissement restant, à Environnement et Changement climatique Canada, à l'Agence Parcs Canada, et au ministère des Pêches et des Océans.

Ces sommes combinées au financement destiné à l'initiative sur le patrimoine naturel annoncé dans le budget de 2018 constituent le plus important investissement dans la conservation de la nature dans l'histoire du Canada.

Fonds pour l'infrastructure naturelle

Lorsqu'on pense aux infrastructures, on pense souvent aux infrastructures construites, c'est-à-dire les ponts, les routes ou les bâtiments. Cependant, l'infrastructure naturelle est un élément essentiel pour rendre nos communautés habitables. Les parcs locaux, les espaces verts et les secteurs riverains sont nos infrastructures naturelles.

Le budget de 2021 propose de verser 200 millions de dollars sur trois ans, à compter de 2021-2022, à Infrastructure Canada afin d'établir un fonds pour l'infrastructure naturelle en faveur de projets d'infrastructure naturelle et hybride. Cela contribuerait à améliorer le bien-être, à atténuer les répercussions des changements climatiques et à prévenir les évènements naturels coûteux.

Protéger les Canadiens contre les inondations

Finalement, le budget de 2021 propose de fournir un financement de 63,8 millions de dollars sur trois ans, à compter de 2021-2022, à Ressources naturelles Canada, à Environnement et Changement climatique Canada et à Sécurité publique Canada pour collaborer avec les provinces et les territoires afin de dresser des cartes des zones inondables dans les zones à risque élevé.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.