Publicité

23 octobre 2020 - 07:00

Comité ZIP du Haut-Saint-Laurent

Coteau-du-Lac aménage ses berges

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Dans le cadre de ses objectifs de verdissement, de végétalisation et d’amélioration de la biodiversité de son territoire, la Ville de Coteau-du-Lac a fait appel au Comité Zip du Haut-Saint-Laurent pour la création d’un nouvel espace vert aux abords du fleuve Saint-Laurent.

Si le projet prévoyait initialement l’aide de bénévoles pour la plantation, le passage en zone rouge a nécessité une réorganisation du déroulement. Ainsi, cols bleus et employés du Comité ZIP ont uni leurs forces pour planter plus de 600 végétaux et 24 arbres derrière l’usine municipale de filtration. 

Cet aménagement de 130 pieds de long par 15 pieds de large et constitue un apport important en termes de biodiversité dans ce secteur en plus d’accroître l’accessibilité au fleuve, notamment par l’ajout d’un sentier pédestre.

« Il s’agit de la plus grande bande riveraine réalisée par le Comité ZIP du Haut-Saint-Laurent sur son territoire. Nous espérons que ce projet inspirera les municipalités riveraines de Vaudreuil-Soulanges à végétaliser leurs berges  », s’exclame la coordonnatrice du projet, madame Caroline Thivierge.

Le Comité ZIP invite également les citoyens riverains à considérer l’implantation d’une bande riveraine sur leur terrain. L’organisme offre d’ailleurs trois modèles de plans sur son site Internet que les citoyens peuvent reproduire à la maison.

Ce projet, appuyé par un apport financier de la Ville de Coteau-du-Lac, est soutenu par un financement du Fonds d’action Saint-Laurent dans le cadre du programme pour la biodiversité et en collaboration avec le gouvernement du Québec.

Selon Erin O’Hare, directrice générale du Comité ZIP Haut-Saint-Laurent : « Ce financement permet au Comité ZIP du Haut-Saint-Laurent de mettre en valeur la grande richesse au niveau de la biodiversité du fleuve Saint-Laurent présente dans la région. Dans un contexte où la biodiversité devint de plus en plus menacée, il faut continuer à mettre des efforts pour la mettre en valeur et la protéger », soulignait en septembre dernier la directrice générale.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.