Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le chef cuisinier Antoine Sicotte s'associe avec l'événement

Un chef invité d'honneur «rebelle» pour l'édition 2023 du Festival de la Soupe

durée 19h00
24 août 2023
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par Texte commandité

Pour son édition 2023, le Festival de la Soupe de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot s’associe, pour la toute première fois de son histoire, à un chef invité d'honneur passionné de cuisine. Il s’agit de l’auteur de livre de recettes, de l’animateur d’émissions culinaires, mais surtout du propriétaire du Rebelle Bistro de Saint-Lazare: Antoine Sicotte.

Établi dans Vaudreuil-Soulanges depuis maintenant six ans et plus précisément à Saint-Lazare, Antoine Sicotte alias, Le cuisinier rebelle, ajoute une corde à son arc ou plutôt un chaudron à son grand inventaire en s’associant avec l’événement dont la renommée n’est plus à faire. Cette année, les visiteurs y sont conviés de 12h à 16h le dimanche 10 septembre. 

C’est parce qu’il cherchait un endroit près de la maison, avec sa conjointe, où profiter des plaisirs de la table et de bons vins qu’il démarre en janvier 2023 Rebelle Bistro situé au 2027 Sainte-Angélique, à Saint-Lazare.

« Personnellement, je trouvais qu’il manquait quelque chose dans l’offre de restauration locale. Je cherchais un endroit offrant un menu raffiné où découvrir des vins d’importation privée. Ne le trouvant pas, j’ai décidé d’en démarrer un. Dans le fond, c’est par pur égoïsme que je l’ai fait. Je peux y partager mon amour pour la table avec les convives.»

Pendant la belle saison, Antoine Sicotte accueille jusqu’à 68 personnes dans son restaurant grâce à la terrasse. Au printemps, en automne et pendant l’hiver, il peut y accueillir jusqu’à 38 invités.

Une association naturelle

« À la base, je suis un passionné de bouffe, mais aussi de tout le processus entourant la préparation de la nourriture. Je suis aussi établi avec ma conjointe dans la région depuis maintenant presque sept ans et c’était tout naturel pour moi de m’impliquer dans la communauté. Les valeurs du Festival de la Soupe rejoignent les miennes. C’est une activité rassembleuse, intéressante, familiale avec un soupçon de compétition. Elle fait rayonner la région et rassemble les gens autour des plaisirs de la table et de la Soupe, un plat qui peut être à la fois complexe et très simple à préparer par tout le monde », souligne-t-il d’entrée de jeu.

Quel sera le rôle du chef invité d'honneur au Festival de la Soupe? « Je serai sur le site toute la journée. Je vais être juge, donc je vais goûter à toutes les recettes. Je vais aussi me promener sur le site pour rencontrer les visiteurs, jaser avec eux de cuisine, mais aussi de tous autres sujets. Je n’ai jamais fait partie des visiteurs de l’activité avant cette année alors ce sera une première pour moi.»

Qu’est-ce qu’une bonne soupe selon le cuisinier rebelle? « C’est un plat qui se marie bien avec l’ambiance du moment et qu’on peut apprêter de différentes façons selon nos états d’âme. Parfois, on peut la faire avec une touche thaïe, donc épicée ou encore en y incorporant des parfums exotiques. D’autres fois, on peut juste faire un potage de poireaux tout simple pour se réconforter. C’est un repas versatile et agréable.»

Au Festival de la Soupe, les concurrents rivalisent pour mettre la main sur la Louche d’or, le prix récompensant les meilleurs soupiers du concours. Quel est le secret à respecter au moment de concocter sa recette? « Il faut travailler avec des ingrédients frais, locaux et d’excellente qualité. Ça donne une base solide à notre soupe.»

Quel est son rapport personnel avec la soupe? « Je me souviens de deux recettes familiales en particulier. Chaque Noël, ma grand-mère faisait une soupe avec des légumes coupés très très finement. Chaque année, ses enfants, dont mon père, tenaient un débat sur le fait que les légumes étaient ou non, coupés plus finement que l’année précédente (rires). Je me rappelle aussi que ma mère préparait régulièrement un potage de pomme de terre et poireaux avec du fromage.»

Un amour pour la cuisine qui remonte à loin

Âgé de 51 ans, son premier souvenir de cuisine remonte à sa jeunesse. « À l’époque, mon père, le comédien Gilbert Sicotte, venait de se séparer et il demeurait dans un petit appartement à Montréal. Je suis l’aîné de trois enfants et je me souviens que mon père n’avait pas l’habitude de cuisiner et de divertir à lui seul trois enfants (rires). Comme passe-temps, il a commencé à cuisiner et à développer une passion pour la cuisine italienne. Il m’a appris à cuisiner des sauces et de la pizza, des recettes que je fais encore aujourd’hui. Ç'a vraiment été un élément déclencheur dans ma vie. Ces moments ont été importants dans mon développement professionnel. »

Ne pas perdre de vue la mission première du Festival de la Soupe 

En tant que porte-parole du Festival de la Soupe, Antoine Sicotte espère que les participants et visiteurs de l’événement en retiendront l’essentiel. « La soupe est un prétexte pour se rassembler, être ensemble, se jaser et tisser des liens entre membres de la même communauté», conclut-il.

Notons que tout comme les années précédentes, le gagnant de la catégorie Grand Public au Festival de la Soupe 2023 remportera La louche d’or. Un prix spécial accompagnera le trophée cette année. Il s’agira d’un chèque cadeau lui permettant de déguster un repas au Rebelle Bistro, le restaurant de M. Sicotte.

Le Festival de la Soupe se tiendra le 10 septembre de 12h à 16h au Parc historique de la Pointe-du-Moulin à Notre-Dame-de-l'Île-Perrot. Des navettes seront mises en place pour faciliter les déplacements vers le site. Il est encore temps de s'inscrire pour mettre la main sur le titre de meilleur soupier et le prix spécial. Les inscriptions et l'accès à l'événement sont gratuits. N'hésitez pas à y prendre part pour rencontrer M. Sicotte et découvrir l'activité. 

On peut en apprendre plus sur Rebelle Bistro via sa page Facebook. Pour les détails sur le Festival de la Soupe, on peut visiter le site Internet de l'événement. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

14 mars : conférence de Nicole Bordeau à Saint-Lazare

La Ville de Saint-Lazare et sa bibliothèque sont est fiers d’accueillir trois personnalités publiques inspirantes aux parcours professionnels uniques. Ces trois conférenciers de renom seront à la bibliothèque en mars et avril. Nicole Bordeleau, Sylvie Bernier et David Bernard vous entretiendront, entre autres, de ce que signifie pour eux de saines ...

24 février 2024

Le MAMH et le CALQ soutiennent trois artistes d'ici

La MRC de Vaudreuil-Soulanges et le Conseil des arts et de la culture de Vaudreuil-Soulanges (CACVS) annoncent leur collaboration à l’Entente de partenariat territorial pour les arts et les lettres en Montérégie. Cette entente entre le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) ...

23 février 2024

Un premier roman pour le Polycarpien Michel-Maxime Legault

Le mardi 20 février dernier, le roman Michelin est apparu dans toutes les librairies de la province. L'ouvrage est signé par le Polycarpien Michel-Maxime Legault qui a passé son enfance au sein d'une famille de sept enfants dont les parents exploitaient une ferme de la rue Élie-Auclair. Entrevue vidéo avec le comédien nouvellement ...