Publicité

19 février 2021 - 10:53 | Mis à jour : 11:01

Lancement de la programmation

Le Hudson Film Festival entièrement en ligne

Benjamin  Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Hier s’est amorcé le lancement de la programmation de la 8e édition du Hudson Film Festival qui se tiendra complètement en ligne cette année en raison des mesures sanitaires, malgré les assouplissements annoncés par le premier ministre François Legault pour les cinémas. 

Alors que l'évènement se déroulait en salle l’année dernière quelques jours avant que frappe la pandémie au Québec, cette édition se déplacera dans le foyer des auditeurs partout au Canada du 10 au 20 mars prochain. 

Le président de la Hudson Film Society, Clint Ward, aura travaillé d’arrache-pied avec son équipe depuis un an afin de proposer une toute nouvelle formule. « Cette année, avec le temps qu’on avait pour préparer le festival, qui se tient toujours au mois de mars, nous avions trois choix : reporter, annuler ou diffuser en ligne », explique-t-il. 

C’était pour M. Ward un défi de mettre sur pied un festival en ligne. Ce dernier indique néanmoins ne pas avoir réinventé la roue. Il s’est beaucoup inspiré des autres festivals de films partout autour du globe qui ont eu lieu au cours de l’année. Après de la recherche et avoir entré en contact avec divers organisateurs, la plateforme Eventime a été privilégiée. 

Seul au front

Toutefois, cela n’était pas le plus grand défi. Il fallait être autorisé à avoir les droits avec les différents distributeurs. « L'année dernière, nous étions impliqués dans une organisation affiliée au Festival international du film de Toronto appelé le circuit qui s’occupait des négociations avec les distributeurs, mais les compressions de la dernière année ont fait en sorte que nous avons été mis à l'écart et nous devions donc apprendre à atteindre les distributeurs », souligne-t-il.  

Souvent difficilement joignable, le processus s’est ainsi allongé et a complexifié les choses. M. Ward se dit malgré tout très fier du travail accompli. « Il nous a donc fallu plus de temps que nous l'avions espéré pour que la programmation soit terminée. Le site Web est désormais en ligne aujourd'hui », se réjouit-il. 

Le festival canadien accueillera dès lors plus de films que l’année précédente avec pas moins de 17 films, dont quatre venant du Québec, et quelques courts-métrages. 

Un déconfinement qui n’était pas voulu 

L’annonce du premier ministre du Québec cette semaine sur la réouverture des salles de cinéma pendant la semaine de relâche ne change rien pour Clint Ward qui est aussi membre du conseil d’administration du Village Theatre à Hudson. 

« Vous voulez y aller? Combien cela va prendre de temps avant que quelqu’un veuille y aller? Avant que la situation revienne à la normale, je ne pense pas qu’on puisse revenir de façon économiquement viable. J’ai espoir que nous serons de retour l’année prochaine », souhaite-t-il. Le Village Theatre, d’une capacité de 130 places, ne pourrait accueillir qu’une trentaine de personnes en tenant compte de la distanciation physique. 

La plateforme de mise en ligne utilisée a été payée pour un an, ce qui serait impensable pour ce dernier de retourner en salle aussi tôt. M. Ward considère même opter pour le mode hybride dans les mois à venir. Le festival agit donc comme un test pour voir si ce modèle pourrait être possible. 

Le président du festival ajoute que l’accès à la plateforme web sera aussi simplifié dans les prochains jours. Il reste quelques détails à fignoler. 

Par exemple, des périodes de questions-réponses étaient planifiées avec les réalisateurs et les acteurs des productions présentés. Or, étant donné que les 17 films seront lancés au même moment, il est plus difficile d’organiser une rencontre à une heure précise. M. Ward prévoit arriver avec une formule dans les prochaines semaines. 

Hommage à un grand homme du cinéma

Le festival soulignera le travail de Christopher Plummer décédé le 5 février dernier. « Il était le plus grand acteur canadien de tous les temps et il a grandi pas très loin sur la rue Senneville [à Ste-Anne-de-Bellevue] donc cela aurait été stupide ne pas lui rendre hommage », soutient M. Ward. 

Pour plus d’informations sur la programmation, consultez la page Facebook de la Hudson Film Society. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.