Publicité

16 janvier 2020 - 11:00 | Mis à jour : 11:25

1er et 2 août prochains

De l’Afrique du Sud à la présidence d'honneur du Festival des Arts de Salaberry-de-Valleyfield

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Toutes les réactions 1

La 17e édition du Festival des arts de Salaberry-de-Valleyfield, prévue les 1er et 2 août prochains aura comme présidente d’honneur une artiste originaire de l’Afrique du Sud. Tina Struthers est une artiste professionnelle en arts textiles et visuels, costumière et médiatrice culturelle.

Bon an, mal an, l’évènement attire près de 6000 visiteurs au parc Sauvé de Salaberry-de-Valleyfield. Via cette activité, les amateurs d’arts peuvent découvrir des artistes de la région, mais aussi les voir en action.

Une présidente d’honneur internationale

Native de l’Afrique du Sud, Tina Struthers habite dans la région de Vaudreuil-Soulanges depuis 2011 où elle a la chance de poursuivre ses élans de création.  En 18 ans de carrière, elle compte nombre d’expositions de ses oeuvres, de créations et confection de costumes pour le théâtre et la danse, ainsi que plusieurs participations à la création et la mise en oeuvre de projets d’art public commandés.

Elle a grandit dans une société multiculturelle et multiethnique où la richesse de textures, de couleurs et où la diversité était omniprésente. Selon elle, cela a sans aucun doute façonné son sens de l’interprétation artistique, et ce, dès un très jeune âge.

C’est dans un environnement naturel enivrant qu’elle a trouvé depuis longtemps sa fascination pour le mouvement créé par le vent et la mer. Or, c’est devenu un des thèmes principaux de toutes ses œuvres où constamment elle cherche à capturer et représenter l’élan ou l’élément de changement.

Diplômée en Beaux-Arts

Selon la biographie figurant sur le site du Festival des Arts de Salaberry-de-Valleyfield, on y apprend qu’elle est diplômée en beaux-arts avec spécialisation en communication visuelle de l’Open Window Art Academy de l’Afrique du Sud.

Sa formation continue a été enrichie par l’art de la couture et son amour du textile. Dans un éventail de mandats, tant publics que privés, elle a pu y développer différentes techniques et se vouer au design et la création d’oeuvres et de costumes de scène.

Immigrée au Canada en 2008, son déménagement au Québec en 2011 a été un point tournant dans la redéfinition de sa vision artistique, lui permettant à la fois une nouvelle liberté d’exploration et d’expression artistique à plus grande échelle, notamment avec la création d’oeuvres d’art public.

Aujourd’hui, elle se plaît à continuellement développer les diverses techniques acquises au fil du temps et à les combiner au profit de son art.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • C'est toujours un plaisir de rencontrer Tina et de travailler avec elle. Elle est très inspirante.

    Chantal - 2020-01-17 13:34