Publicité
8 octobre 2019 - 13:00

Médiation culturelle

L'art au service de l'inclusion sociale

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

La Ville de Pincourt et l'artiste en arts textiles Tina Struthers invitent les Pincourtois à participer à trois séances de médiation culturelle au cours desquelles sera créé un banc symbolisant l'inclusion sociale. 

Au cours des ateliers qui se donneront à l'Omni-Centre de Pincourt, chaque participant sera invité à réfléchir sur l'inclusion sociale, en trouvant des images et un langage symbolique pour couvrir leur section. Ceux-ci seront rassemblés pour créer un patchwork de pensées et d'idées sur le thème de l'inclusion sociale, à travers le symbolisme abstrait.

Les participants seront invités à créer l’œuvre qui composera le dossier du banc. Ce dernier sera installé au parc Bellevue sur le bord de l’eau. Le banc sera de style contemporain, construit avec du bois de cèdre et agrémenté d’insertions de panneaux de Lexan. Des supports seront intégrés au banc pour que les personnes utilisant une marchette ou une canne puissent les appuyer. De plus, des phrases et des images imprimées sur le Lexan exprimeront des concepts d’inclusion sociale.

L’artiste tiendra trois séances de médiation culturelle pour rejoindre différentes catégories de population :

17 octobre, 19 h : Communautés culturelles
19 octobre, 13 h à 15 h : Personnes handicapées
16 novembre, 10 h à 12 h et 13 h à 15 h : ouvert à tous

Pour en savoir plus sur l'artiste Tina Struthers, consultez son site Internet ainsi que sa page Facebook

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.