Publicité
21 juillet 2019 - 08:00

Festival Artefact

Heartstreet : deux coeurs, deux âmes, une complicité unique

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Sur la scène musicale depuis 2010, Gab Godon et Emma Beko du duo montréalais Heartstreets sera sur la scène Artefact le jeudi 25 juillet dès 19 h 40 afin de faire découvrir aux festivaliers son son unique et rafraîchissant. 

Le duo d’amies d’enfance propose un premier album depuis leur EP à succès You & I. On y retrouve un son rétro R&B et hip hop, tout en étant très contemporain. Amies depuis plus de 20 ans, la complicité qui unit Emma et Gab se fait sentir dans chacune des pièces de Why Make Sens, que ce soit par les paroles ou les harmonies vocales qui donnent un ton unique.

Leur premier album Why Make Sens évoque plusieurs thématiques comme la dépression et l’anxiété, des sujets qui touchent particulièrement les membres du duo. « Nous sommes extrêmement sensibles à ce qui se passe autour de nous, à notre environnement. Nous nous sommes donc grandement inspirés de notre vécu », expliquent les filles en entrevue à Néomédia.

Bien que la scène rap québécoise semble laisser peu de place aux artistes féminines, Heartstreet font fit des conventions. « C'est vrai que l'on peut parfois se sentir à part de la scène rap québécoise, mais on arrive à faire notre place. Pour nous il était important de faire de la musique qui nous plait, qui nous ressemble et surtout de rester intègre, de rester qui nous sommes. »

Heartstreet présentera les pièces Why Make Sens et de You & I sur la scène  Artefact le 25 juillet dès 19 h 40.  « Nous ne voulons pas en dire trop, mais on promet de mettre le paquet pour ce concert. Notre but est d'aller chercher l'attention des gens et d'habiter l'espace au complet. Les gens ne seront pas déçus. »

D'ici le 25 juillet, découvrez Heartsteet via sa page Soundcloud ou Sportify. Pour la programmation complète du Festival de musique Artefact, visitez : festivalartefact.com.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.