Publicité
4 mars 2019 - 06:00

Les élèves montrent leurs talents

Exposition Ma ville, mon village...passé, présent et futur...

Par Jessica Brisson, Journaliste

Jusqu'au dimanche 10 mars prochain, le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges présente l’exposition Ma ville, mon village...passé, présent et futur... des artistes en herbe.

Pour cette 18e édition, plus de 3 500 élèves, provenant d'une vingtaine d'écoles primaires et secondaires, principalement de la Commission scolaire des Trois-Lacs, ont participé à ce projet en créant leur production artistique en classe.

Les familles qui visiteront la salle pendant la semaine de relâche auront la chance de mettre à l’épreuve leur sens de l’observation avec un jeu de type Cherche et trouve. Une belle occasion de profiter de la dernière chance de visiter l’exposition.

Les étapes du concours

Le Musée a lancé, au début de l’année scolaire, une invitation aux enseignants. Pendant l’automne, tous les élèves des classes participantes au concours réalisaient à l’école une production artistique selon une thématique.

Pour Chantal Séguin, la commissaire aux expositions en arts visuels du Musée et responsable du Service éducatif, cette thématique avait beaucoup de potentiel : « Petits et grands, nous sommes tous des résidents d’une ville ou d’un village. La mission de l’élève était donc d’illustrer une ville ou un village imaginaire, d’ici, d’ailleurs, du passé, du présent ou encore où il s’imagine dans le futur », précise-t-elle.

Grâce à la participation financière du Conseil des arts et de la culture de Vaudreuil-Soulanges, les élèves de l’école Val-des-Prés et de l’école Harwood ont eu la chance d’utiliser le médium suggéré, en lien avec le programme de formation en arts plastiques, soit la gouache en pain et la gomme de réserve. Ce qui donne comme résultat de magnifiques œuvres où les formes ont un contour blanc.

Suite à la création, chaque enseignant envoyait au Musée l’œuvre s’étant démarquée parmi le groupe pour faire partie de l’exposition. Grâce aux liens tissés avec le Musée royal de Mariemont en Belgique et la responsable de leur service éducatif, Marie-Aude Laoureux, le volet outremer se poursuit avec la participation d’élèves de plusieurs écoles belges. Il est très intéressant de voir comment leurs élèves illustrent leur milieu de vie.

Le jury, composé des artistes Sarah Lanctôt, Tina Struthers et Michel Sauvé, avaient la tâche de choisir des médaillés d’or, d’argent et de bronze pour chaque niveau parmi les 167 productions exposées. Pour sa première expérience en tant que juge à ce concours, Sarah Lanctôt se dit fière de contribuer à la promotion de l'art près de chez elle.

« Voir tant de variété et de talents chez nos jeunes de la région m'impressionne beaucoup! Que c'est difficile de choisir les œuvres gagnantes, elles ont toutes un petit quelque chose de spécial», se confie-t-elle.

Un prix Coup de cœur du jury et Coup de cœur du Musée a également été décerné. Une autre mention sera remise à l’artiste en herbe qui aura reçu le plus de votes de la part des 1 000 élèves qui ont participé aux ateliers Musée-art, donnés pendant l’exposition. Pour ajouter à la beauté de la salle, les lutins de l’artiste-costumière Johanne Ducharme illustrent le thème.

Une grande fête pour l’ouverture

Le 3 février dernier, plus de 600 personnes sont venues célébrer le coup d’envoi de l'exposition, où l’on assistait à la remise des prix et des médailles aux œuvres primées, en compagnie des élèves gagnants, élèves participants, parents, professeurs, juges et commanditaires.

Lors de ces vernissages, la Fondation Richelieu des Trois-Lacs, l’un des commanditaires officiels de l’exposition, a remis un chèque de 1500 $. Cette somme a été utilisée, entre autres, pour le montage de l’exposition, le laminage des productions artistiques, les frais de graphisme et d’impression des différents outils promotionnels.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.