Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Blogue de VIVRE & Grandir

Prétendre: un simple verbe?

durée 08h00
20 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Marie-Claude Pilon
email
Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Mon esprit vagabonde cette semaine, et je m'interroge sur les diverses perceptions et réflexions individuelles. Souvent, nos points de vue diffèrent ou manquent de nuances, ce qui entrave une compréhension mutuelle et la validation de ce qui pourrait être pertinent pour la pensée de notre interlocuteur.

Pour ce court billet, j’avais envie de m'arrêter sur le concept de "prétendre". D'après le Larousse, prétendre signifie affirmer quelque chose comme vrai, le déclarer comme tel. Cela renvoie aussi à l'idée de dire ou d'affirmer être quelque chose, malgré les incertitudes possibles.

Réalisons-nous réellement la portée d'un verbe d'action tel que celui-ci et les conséquences qu'il implique pour autrui ? Les mots que nous utilisons, la manière dont nous exprimons nos sentiments, l'image que nous renvoyons à autrui en décrivant ce que nous prétendons qu'il soit. En faisant cela, nous limitons son potentiel en lui attribuant d'emblée des capacités restreintes, supposant que les obstacles en place sont insurmontables.

Dans nos interactions, il est crucial de reconnaître la diversité des perspectives et des réflexions individuelles qui enrichissent nos échanges. Les nuances absentes dans nos points de vue peuvent être à l'origine de malentendus et freiner une véritable compréhension mutuelle, réduisant ainsi la capacité à valider ce qui pourrait être significatif pour la réflexion de notre interlocuteur.

En analysant de près le concept de "prétendre", tel que défini par le Larousse, nous découvrons sa profondeur. Prétendre ne se limite pas à affirmer une vérité, mais englobe également l'acte de déclarer quelque chose comme étant vrai, voire même de prétendre être quelqu'un ou quelque chose, malgré les doutes qui peuvent exister.

Donc, rappelons-nous qu’il est essentiel d'être conscients des répercussions d'un langage chargé d’intention. Les mots que nous choisissons, la façon dont nous exprimons nos émotions, et même l'image que nous renvoyons à autrui en décrivant nos perceptions influent sur la manière dont les autres se perçoivent et réagissent. En assignant d'emblée des limites à l'autre, en décrétant ses éventuelles impossibilités en raison de supposées contraintes insurmontables, nous restreignons son potentiel et impactons involontairement ses aspirations et sa confiance en soi.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 mai 2024

Exister, sans titre, sans étiquette, sans barrière, est-ce possible ?

Cette semaine, c’est ce mot qui m’est demeuré à l’esprit. Quelques consultations étant allées sur cette thématique, je ne pouvais faire autrement que de m’en inspirer. Plusieurs nuances perceptives s’imposent lorsque nous définissons « vivre » en contrepartie. Vivre, ce n’est pas seulement qu’exister. Le concept de vie renvoie plutôt à une ...

19 mai 2024

Aimes-toi

Toi, belle fille. Oui, toi ! Le sais-tu à quel point, tu es extraordinaire ? Le sais-tu réellement ? Laisses-tu ta flamme s’éteindre à cause des autres ? Prends-tu au moins le temps de prendre soin de toi avant de t’occuper des autres ? Quel est ton plaisir coupable ? Te le permets-tu parfois ? Tu es forte, sensible, aimante et courageuse. Tu es ...

18 mai 2024

Exister, sans titre, sans étiquette, sans barrière, est-ce possible ?

Cette semaine, c’est ce mot qui m’est demeuré à l’esprit. Quelques consultations étant allées sur cette thématique, je ne pouvais faire autrement que de m’en inspirer. Plusieurs nuances perceptives s’imposent lorsque nous définissons « vivre » en contrepartie. Vivre, ce n’est pas seulement qu’exister. Le concept de vie renvoie plutôt à une ...