Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Bien souvent, les mots sont inutiles

Les 4 pires choses à ne jamais dire à une personne sur les nerfs

durée 18h00
19 mars 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Alexandra Loiselle-Goulet, Blogueuse

Je pense qu’après les billets que j’ai publiés, nous commençons à être intimes toi pis moi. Laisse-moi te dire quelques petites choses qui peuvent sincèrement te sauver la vie, si tu n’as pas envie de te faire mordre par une personne anxieuse.

Je sais que tu veux juste aider et que ton intention est noble, mais sache qu’il y a une façon de le faire sans causer la prochaine guerre mondiale. Je te jure Kim Jong-un, c’est rien à comparer d’un anxieux sur les nerfs.

Comme Alex t’aime beaucoup et qu’elle veut t’éviter ça, elle va te donner des pistes intéressantes qui seront profitables pour les deux parties concernées (si tu es un fan de La Petite Vie, tu auras vite remarqué que j’adore parler comme Réjean Pinard ! Mon seul défaut Haha !) 

Ne dis jamais à une personne anxieuse :

#1 « Ben la, stress pas ! »

Penses-tu sincèrement que je ne suis pas au courant que l’idéal serait de ne pas stresser ? Penses-tu que je suis à côté de mes gougounnes à ce point-là ? L’anxiété ne fait pas que ma raison ne fonctionne plus !

Crois-moi, je le sais que je devrais relaxer, mais si je suis rendu à faire de l’anxiété c’est parce que la situation me dépasse tout simplement. Mon cerveau est déjà rendu trop loin pour relativiser le moment présent.

Plus tu dis à un anxieux de ne pas stresser, plus il stressera. Reste calme. Prends-moi la main. Parle-moi d’autre chose et surtout fais-le avec un sourire. Ta présence rassurante finira par m’apaiser. 

#2 « Penses-y pas, ça va passer ! »

Mettre mon cerveau à off, c’est probablement mon plus grand rêve ! Alors, quand du haut de ta gentillesse, tu me dis de ne pas penser c’est un brin enrageant. Mon cerveau produit de l’électricité tellement mon hamster roule vite alors tu imagines les dommages si j’arrête de penser drette comme ça ? Tu veux pas assister à ça.

« Le temps arrange les choses » n’aide en rien mon anxiété. Pourquoi ? Le temps c’est vague. Le temps c’est l’inconnu… Le pire ennemi de l’anxieuse que je suis. J’ai besoin de repère pour me calmer. Tu veux m’aider ? Parle-moi du concret et du tangible. Je pourrais mieux visualiser et arriver à me calmer. 

# 3 « Une crise de panique ? Tu es stressée à point-là ? »

Premièrement, oui je suis stressée à ce point-là pas besoin de me faire culpabiliser en plus ! 

Deuxièmement, la crise de panique n’est pas reliée à directement à un stress. C’est pas comme dans le jeu Action/Réaction avec Pierre Lalonde ! Tu stresses bang ! Une crise de panique. Ça peut être un choc post-traumatique qui sort des années plus tard ou juste du stress accumulé. Mais sache que c’est vraiment lourd à vivre. Je me sens toujours sur le bord d’en vivre une.

Les grandes foules me donnent des chaleurs (ce qui croit-moi n’a jamais été mon cas ! J’allais dans mon jeune temps aux Francofolies seule) et conduire m’étourdit. En crise, mon plus grand besoin c’est de sentir la présence d’une personne de confiance. Me parler, me faire rire c’est vraiment l’idéal.

Demande-moi de te raconter n’importe quoi, mais de grâce, fais-moi parler. Je penserais ainsi à autre chose et ma crise partira lentement. 

#4 « Ça va ? T’as ben l’air bête ! »

J’ai pas l’air bête, je suis très préoccupée. Souvent, le stress peut me porter à me refermer sur moi-même ce qui me donne un air mécontent. Est-ce que tu t’es déjà demandé si j’allais bien à ce moment précis ? Est-ce que tu peux imaginer peut-être la force que cela m’a prise pour être là ? NON ! Car comme moi aussi j’ai le goût de me sortir de mon angoisse bien je sors tout de même.

Je suis heureuse de te voir et je sais que je vais finir par passer du bon temps avec toi, mais laisse-moi arriver avant de me sauter au visage ? Prendre de mes nouvelles et de vouloir savoir comment je vais est le meilleur moyen de me sortir de ma tête. Car bête pas bête j’arrive ! 

Sincèrement, je ne t’en veux pas, tu veux bien faire. Tu m’aimes et tu veux m’aider du mieux que tu le peux. Mais la meilleure façon d’aider une personne anxieuse est de ne rien dire. Soit là pour elle. Elle a besoin de jaser sans jugements et sans conseils préfabriqués, car tout ce que tu diras ne fera qu’augmenter son angoisse. Un câlin vaut tous les maux du monde !

De rien !

Courage

Alexandra

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


7 avril 2024

Raconter son histoire

Raconter son histoire n’est pas toujours évident. Pour y arriver, nous devons replonger dans des émotions que nous ne voulons plus revivre. Cependant, j’ai appris que de les extérioriser fait un bien de fou. C’est dans cette optique que je vous partage mon histoire, notre histoire. J’ai une petite fille du nom de Florence. Maintenant cette belle ...

6 avril 2024

C'est le mois de sensibilisation à l'autisme

Cette semaine marque le début du mois d'avril, le mois de sensibilisation à l’autisme. Durant ce mois, nous célébrons la diversité neurologique et mettons en lumière le potentiel des membres de notre communauté. En termes de communication, cette mise en lumière offre l'opportunité de mieux comprendre et d’exprimer cette réalité à notre entourage. ...

31 mars 2024

Vieillir sans bouleversement, vraiment ?

Je me pose la question, est-ce superficiel d’être angoissée par le vieillissement ? Est-ce légitime de vivre des bouleversements lorsque nous voyons notre corps prendre de l’âge ?  C’est ce que je vis présentement. Je suis incapable d’avoir le même regard qu’avant sur moi. Pas que je ne me trouve pas jolie, mais j’ai, disons-le changer.  Je ...