Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les Mondiaux de triathlon sprint et relais serviront de tremplin pour Paris 2024

durée 09h51
23 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

MONTRÉAL — Les premiers quotas en vue des Jeux olympiques de Paris de 2024 seront mis en jeu ce week-end au Grand quai du Vieux-Port de Montréal, dans le cadre des premiers Championnats du monde de triathlon sprint et relais. 

Ces précieux laissez-passer seront remis à la meilleure des 20 équipes nationales composées de deux hommes et deux femmes qui participeront au relais mixte dimanche — à l’exception de la France, qui a déjà quatre quotas attribués en tant que pays-hôte. 

Il est à noter que si la France conserve son titre mondial dans cette épreuve, ce seront donc les vice-champions du monde qui seront qualifiés aux prochains JO.

Au total, ce seront 1500 participants, provenant de plus de 40 pays, qui s'affronteront dans diverses catégories dans la métropole au cours du week-end. 

Il s’agira de la plus importante compétition internationale de triathlon  tenue au Québec depuis les Championnats du monde de 1999. Le format de la compétition, qui s'étalera de vendredi à dimanche, sera cependant légèrement différent de celui en vigueur au tournant du siècle. 

Les athlètes d’élite s'affronteront pendant deux jours sur un parcours de 300 m de natation, 7,2 km de vélo et 2 km de course. 

Le format de la compétition se déclinera ainsi: 60 hommes et 60 femmes prendront le départ le vendredi. Les 30 plus rapides seront du deuxième tour le lendemain. Les 10 plus lents seront retranchés pour le troisième tour. Même chose pour le quatrième tour, jusqu’à ce qu’il ne reste que 10 athlètes pour la finale.

Parmi les athlètes à surveiller se trouvent le Français Dorian Coninx, vainqueur à Montréal l'an dernier, et la Britannique Georgia Taylor-Brown, l'une des favorites pour décrocher le titre de championne du monde. 

«Je suis très content de retrouver l’étape montréalaise!, s'est exclamé Coninx. Le format de l’an dernier m’a laissé un très bon souvenir et j’adore l’ambiance et l’atmosphère de la ville. Ce sera, une nouvelle fois, intense avec beaucoup de vitesse.»

On retrouvera également les Canadiens Jérémy Briand, Emy Legault, Charles Paquet, Dominika Jamnicky et Tyler Mislawchuk.

Legault, de l'île-Perrot, s'est signalée la semaine dernière en terminant deuxième de l'épreuve individuelle à la Coupe du monde de Huatulco, au Mexique. Il s'agissait de son meilleur résultat en Coupe du monde depuis sa 14e place décrochée l’an dernier, au même endroit.

Du côté masculin, Mislawchuk s'est aussi signalé en terminant deuxième de l'épreuve individuelle à Huatulco. L'athlète âgé de 27 ans originaire de Winnipeg tentait cependant de signer une troisième victoire consécutive à cet endroit.

Montréal accueille la cinquième étape de la saison des World Triathlon Championship Series après Hambourg, Abou Dabi, Yokohama et Leeds.

La Presse Canadienne