Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Hamilton espère que Silverstone l'aidera à renouer avec le succès

durée 10h17
1 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne, 2022

SILVERSTONE, Royaume-Uni — Le Grand Prix de Grande-Bretagne ce week-end offre à Lewis Hamilton une occasion de s'exprimer sur et à l'extérieur de la piste après une semaine dominée par la façon dont la Formule 1 traite le racisme.

L'équipe Mercedes de Hamilton a connu beaucoup de difficultés cette saison, mais a des raisons d'espérer une meilleure performance ce week-end à Silverstone, où le pilote britannique est un octuple vainqueur. Contrairement aux récentes courses sur circuits urbains, la piste britannique a une surface lisse qui pourrait réduire la tendance de la Mercedes à rebondir à grande vitesse (marsouinage), provoquant des maux de dos à Hamilton.

Hamilton a confié que l'équipe avait fait un travail «phénoménal» sur la mise à niveau de la voiture pour la course de cette semaine, où il cherchera un deuxième podium consécutif après avoir terminé troisième au Grand Prix du Canada il y a deux semaines.

Le septuple champion a également parlé cette semaine de l'amélioration du bilan de la F1 en matière de diversité et d'inclusion, d'autant plus que les pilotes de F1 ont condamné l'ancien champion Nelson Piquet pour ses commentaires dans une entrevue décrivant Hamilton, le seul pilote noir du sport, avec un terme raciste que les pilotes et les équipes ont largement condamné.

Le meneur au classement Max Verstappen, qui est en couple avec la fille de Piquet, Kelly, a reconnu jeudi que l'homme qu'il appelle son «beau-père» avait utilisé un mot «très, très offensant», mais qu'il ne considérait pas que Piquet était raciste. Il a ajouté que l'accès à vie au paddock de Piquet accordé aux anciens champions de F1 ne devrait pas être révoqué.

Bottas surprend sous la pluie

Valtteri Bottas a créé la surprise en dominant la première séance d'essais libres marquée par la pluie. Le pilote Alfa Romeo a bouclé le tour le plus rapide en une minute 42,249 secondes alors que la piste s'asséchait, devant Hamilton (0,532) et Carlos Sainz (0,718) de Ferrari.

Les conditions étaient tellement difficiles qu'il est impossible de tirer toute conclusion de cette séance, des équipes comme Red Bull décidant de ne pas sortir en piste pour ménager leurs pneus, car on prévoit encore de la pluie samedi.

Un drapeau rouge a d'ailleurs interrompu la séance environ une minute avant la fin prévue lorsque Lance Stroll a perdu le contrôle de son Aston Martin dans un virage et il est allé s'immobiliser dans le gravier.

Mick Schumacher (Haas), Zhou Guanyu (Alfa Romeo), Kevin Magnussen (Haas), Yuki Tsunoda (Alpha Tauri), Stroll et Sebastian Vettel (Aston Martin) sont les seuls autres pilotes à avoir enregistré un chrono.

Hamilton et les bijoux

Hamilton a par ailleurs indiqué qu'une solution avait été trouvée dans son affrontement avec la FIA au sujet de ses piercings.

La FIA a une règle de longue date interdisant les piercings et les bijoux pour des raisons de sécurité, mais elle n'avait pas été appliquée depuis des années. Avec un nouveau président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem, et de nouveaux directeurs de course cette saison, la FIA a déclaré qu'elle appliquerait la règle.

Hamilton a d'abord indiqué qu'il continuerait à porter des piercings — en particulier un goujon de nez qui serait difficile à enlever — mais a indiqué jeudi qu'il avait trouvé une solution.

«Nous avons tellement de sujets plus importants à régler, a mentionné Hamilton. Je vais donc travailler avec Mohammed et avec son équipe pour que nous puissions aller de l'avant.»

The Associated Press