Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Google nomme un organisme pour distribuer les 100 M$ promis aux médias canadiens

durée 12h49
7 juin 2024
The Canadian Press, 2024
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par The Canadian Press, 2024

OTTAWA — Google a annoncé vendredi avoir choisi une organisation pour distribuer les 100 millions $ que le géant de la technologie a promis aux médias canadiens.

Le Collectif du journalisme canadien veillera à ce que les organismes de presse admissibles reçoivent leur part de l'argent.

Ce collectif est une organisation fédérale à but non lucratif ayant été créée à cet effet et fondée par un groupe d'éditeurs et de diffuseurs indépendants.

Le comité directeur est composé de 12 médias indépendants qui représentent l'actualité de langue française, communautaire et autochtone, ainsi que des publications qui représentent spécifiquement les Noirs et les minorités.

Certaines de ces organisations comprennent Pivot, The Resolve, IndigiNews, Village Media et l'Association canadienne des utilisateurs et des stations de télévision communautaire.

Google a accepté de verser aux éditeurs de nouvelles canadiens 100 millions $ par an, indexés en fonction de l'inflation, afin d'être exemptés de la loi sur les nouvelles en ligne, qui oblige les entreprises technologiques à conclure des accords avec les éditeurs de nouvelles.

On ne sait pas exactement quand les entreprises de presse obtiendront leur part du gâteau.

Le paiement est conditionnel à ce que Google reçoive officiellement une exemption de la part du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Plus tôt cette année, Google a lancé un appel aux organismes de presse souhaitant recevoir une compensation en vertu de la loi sur l'information en ligne, et environ 1500 d'entre eux ont levé la main.

Le collectif examinera tous les éditeurs de presse qui ont répondu à l'appel et distribuera les fonds à ceux qui répondent aux critères.

L'argent sera versé proportionnellement au nombre de journalistes à temps plein employés par les entreprises.

Pour qu'elles soient admissibles, elles doivent avoir au moins deux employés à temps plein et répondre à d'autres critères en vertu de la loi sur l'information en ligne.

Les petits médias imprimés et numériques peuvent s'attendre à recevoir environ 17 000 $ par journaliste qu'ils emploient, selon un responsable du ministère du Patrimoine canadien.

Le gouvernement libéral a déjà plafonné le montant d'argent que la Société Radio-Canada et les autres radiodiffuseurs peuvent recevoir.

CBC/Radio-Canada n'obtiendra pas plus que 7 millions $ et un montant maximal de 30 millions $ sera réservé aux autres télédiffuseurs.

Les 63 millions $ restants seront partagés entre d’autres médias admissibles, tels que des journaux et des plateformes numériques.

La Presse Canadienne