Publicité
7 mars 2019 - 13:00

127 kilos soulevés

Trois médailles pour une haltérophile de Vaudreuil-Dorion

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

En ce premier jour du deuxième bloc de compétitions aux Jeux du Québec une athlète de Vaudreuil-Dorion a fait bonne figure en haltérophilie. Jaime Hunter a soulevé des poids plus lourds qu’elle et elle a soulevé la joie chez les partisans du Sud-Ouest mercredi en se couvrant de trois médailles à la polyvalente de Charlesbourg.

La jeune athlète  a réussi cinq de ses six levées pour récolter deux médailles d’or et une autre en argent. Son entraîneuse Jeanie Harbour Lambrinos semblait bien fière de sa protégée. « Sa persévérance, son éthique d’entraînement et l’amour de son sport ont porté fruit aujourd’hui lors de sa performance aux Jeux du Québec. Il s’agissait d’un seul kilo de différence pour trois médailles d’or, mais nous sommes fières », a dit celle qui s’est montrée plus qu’enthousiaste depuis son arrivée à Québec.

Chez les 55 kilogrammes, la jeune fille a soulevé 56 kilos à l’arraché pour remporter l’or, 71 kilos à l’épaulé-jeté pour l’argent et 127 kilos au total pour l’or.

Sa coéquipière Jana Létourneau a quant à elle pris le cinquième rang dans la même catégorie.

Chez les garçons, Mathis Larivière, 49 kilos, a pris le 4e rang au total. Son confrère Jacob Robichaud, haltérophile chez les 61 kilos, a pris le 6e rang au total.

Médaillé d’or en judo

L’autre médaille en or a été l’affaire du judoka de Pincourt Shane Lewis qui a gravi la plus haute marche du podium chez les moins de 50 kilogrammes. Il a remporté son match de finale de manière expéditive par Ippon. Tyler D’Arterio a terminé 8e. Chez les moins de 55 kilogrammes, Daniel Hristov a terminé 9e et Yanis Yayaoui 13e. Les activités se poursuivent pour d’autres judokas jeudi.

Au patinage de vitesse courte piste la plus tangible chance de médaille s’est avéré être Xavier Malouin, 12 ans, qui a ultimement terminé 5e sur 17. Toutefois, avant sa chute à quelques tours de la fin, il pointait au second rang de la finale.

Trista Zecchel a pris le 16e échelon chez les moins de 12 ans. Anaïs Malouin a fini 13e sur 17 chez les 14 ans. Jade Leduc a pris le 11e rang chez les 15 ans. Alexandre-Anthony Ndita a fini 9e chez les 13 ans, alors que Jake Leach a terminé 14e chez les 14 ans. Enfin, Cameron Dochertry a terminé 16e chez les 15 ans, même si elle est beaucoup plus jeune et qu’elle a obtenu sa place sur l’équipe à la veille du départ. Elle est substitut d’un autre athlète qui souffre d’une commotion cérébrale.

Enfin, dans les relais, chez les filles, elles ont terminé quatrième de leur vague en vertu d’une chute. Les garçons ont obtenu le même résultat.

Dans le tournoi de hockey féminin, les filles ont divisé les honneurs des rencontres disputées mercredi.

En matinée, elles ont remporté leur duel devant Lanaudière, par la marque de 2-0. Plus tard en journée, elles ont subi un revers crève-cœur de 1-0, enlevé par la Capitale nationale à l’issue de la fusillade. Elles vont poursuivre leur tournoi jeudi, mais elles devront attendre le match de midi entre Lanaudière et la Capitale nationale pour savoir ce qu’il advient de leur classement.

En curling féminin, les filles ont enregistré une belle victoire de 13-5 contre le Lac Sant-Louis. Jeudi, elles en viendront aux prises avec la Maurice et la Capitale nationale. Jeudi elles en viendront aux prises avec la Mauricie et la Capitale nationale.

Leurs collègues masculins ont baissé pavillon 8-6 devant la Mauricie et 9-7 contre Lanaudière. Jeudi ils s’en prennent à l’Abitibi-Témiscamingue.

En escrime c’était jour d’entraînement et jeudi les athlètes du Sud-Ouest entrent en action à 10 h avec le sabre masculin individuel et à 14 h dans le programme par équipe, là où les chances de médailles sont élevées.

Enfin, en plongeon et en tennis de table les athlètes se sont exécutés, mais les finales auront lieu à compter de jeudi.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.