Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 décembre 2017 - 05:00

La Ville de Pincourt reprend les rênes de son complexe sportif

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 2

C'est lors de la séance du conseil municipal du 12 décembre dernier, que M. Yvan Cardinal, maire de Pincourt et les membres du conseil municipal ont annoncé aux citoyens présents, avoir repris possession du Complexe sportif.

En 2015, le jugement de la Cour d'appel rejetait l'appel de monsieur Paul Roy et de 8280959 Canada Inc et donnait le feu vert à la Ville de Pincourt et au Groupe Thibault, Rhéaume et Associés Inc, dans le dossier du Complexe sportif de la Ville de Pincourt.

Ayant toujours cru en son projet, la Ville pouvait, à ce moment, crier victoire et espérer offrir à sa population une infrastructure de qualité.  

Virement de situation

Voilà que le vent tourne. Le Groupe Thibault, Rhéaume et Associés inc. s'est vu dans l'obligation de recéder, à la Ville, le complexe. « Le groupe Thibeault, Rhéaume et Associés Inc. n'a pas eu le financement nécessaire pour effectuer les travaux. Ils ont donc pris la décision de nous le recéder », explique M. Yvan Cardinal.

Que deviendra le site

À ce jour, il est encore trop tôt pour décider de l'avenir du complexe. « Nous allons vérifier différentes approches, faire l'évaluation des coûts », souligne M. Cardinal. 

Une des avenues qui pourrait être prise en considération est la démolition du complexe et de repartir à neuf. « Présentement, l'aréna compte 1000 places, c'est trop gros. Il va falloir faire des évaluations afin de savoir combien il en coûterait d'entretenir un édifice d'une aussi grande envergure, sachant très bien qu'il ne sera jamais rempli à pleine capacité. Nous allons travailler très fort afin d'avoir deux glaces, ce qui augmentera les disponibilités. »

Si le besoin d'une telle installation était criant il y a quelques années, la mise en place du programme Sport-Études au Chêne Bleu vient confirmer le tout. L'école secondaire adjacente au Complexe Sportif accueille à chaque année, plus d'une centaine d'étudiants dans son programme Sport-Études, notamment dans les concentrations de hockey, de patinage de vitesse et de patinage artistique. La situation actuelle fait en sorte que des frais de temps de glace sont défrayés à l'aréna de Vaudreuil-Dorion. « Nous espérons sincèrement que les citoyens pourront bénéficier du complexe dans les plus brefs délais », conclut le maire. 

La petite histoire d'un grand projet

Rappelons que c'est en 1990 ( vente pour taxes) que la ville a fait l'acquisition du terrain d'une superficie de 52 868 m2. Le terrain sera ensuite vendu au Complexe sportif et culture de l'Ile-Perrot qui débutera, sans jamais compléter l'aréna. Ensuite, suivant une faillite le site est abandonné pour 10 ans et la ville se retrouve au coeur d'un litige l'obligeant à payer 1 133 000$ à l'entrepreneur du Complexe sportif et 1 824 000  à la Banque Nationale du Canada. En février 2012, la ville rachète, par vente du contrôle, l'aréna inachevé, au coût de 3 250 000$. Depuis, le projet est resté inachevé.

Un dossier à suivre.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactions
  • Mon opinion est que vous devriez tout razer et soit vendre le terrain ou le garder pour plus tard au cas oû il se présenterait un projet intéressant.

    Normand Payer - 2017-12-14 16:08
  • Justement, l'école secondaire a une grande concentration d'élèves en sport-études. En plus des 2 glaces, il serait aussi utile d'offrir aussi un gymnase ou une salle d'entraînement . C'est un investissement qui vaudra la peine d'ici quelques années. La réputation de l'école est grandissante et plusieurs élèves se dirigent vers le sport-études. Malheureusement, plusieurs élèves doivent parcourir plusieurs KM pour s'entraîner. Un complexe sportif à côté de l'école serait un atout exceptionnel.

    Il ne faut pas oublier qu'il sera possible de faire la location des glaces et du gymnase. En y instaurant un petit casse-croûte santé, il me semble que cette bâtisse grise pourrait avoir bien du bon sens.

    Marlène - 2017-12-14 17:58