Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 septembre 2018 - 10:43 | Mis à jour : 10:54

Demandes au Ministère de l'Éducation

La CSTL vise l’ajout d'espaces sur son territoire d'ici 2029

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Selon ses prévisions, la Commission scolaire des Trois-Lacs aura besoin d’au moins quatre classes supplémentaires d’ici cinq ans. C’est dans cette optique que la CSTL vise l’ajout de deux écoles primaires et d’un bâtiment de formation professionnelle sur son territoire.

Ces demandes officielles ont été acheminées au Ministère de l’Éducation récemment par la CSTL. C'est ce qui a été dévoilé lors de la plus récente réunion régulière du conseil des commissaires qui se tenait le 11 septembre dernier. 

Dans l’une d’elles, on recommande la construction de deux écoles primaires sur le territoire. Celles-ci permettraient de combler l’augmentation de l’achalandage enregistré au cours des dernières années dans la région.

Ces établissements scolaires primaires pourraient être situés, selon la CSTL, dans les municipalités de Les Cèdres et Vaudreuil-Dorion. De plus, dans ce document, on conseille aussi d’agrandir l’école Cuillierrier de Saint-Clet en y ajoutant un gymnase.

Ajout d’un bâtiment à Sainte-Justine de Newton

La seconde demande envoyée au Ministère de l’Éducation concerne le site où l’on dispense le cours de conduite d’engin à Sainte-Justine-de-Newton. La CSTL aimerait y bâtir un centre de formation professionnelle en bonne et due forme. Ce projet serait une suite à l’atelier-école Les Cèdres.

Présentement, un modulaire de type roulotte y prend place pour permettre aux élèves de recevoir leur formation. Le coût total du projet est estimé à 6M $ par la CSTL et dans cet envoi au gouvernement, la CSTL demande une subvention pour la réalisation de ce projet. Notons que plusieurs étapes restent à franchir dans ces dossiers. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.