Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne

Défense des droits des travailleurs , par

13 octobre 2015 - 11:39

La Synergologie, vous connaissez ?

La Synergologie, vous connaissez ?

La synergologie est une discipline, qui permet de décoder le langage corporel. En simple elle décode le « non verbal ».

Sur mon site web, www.ddtconsultant.ca, j’ai déjà parlé du non verbal et qu’il fallait l’utiliser avec modération. Mais de plus en plus d’études sérieuses et de gens sérieux, le mettre en application de façon rigoureuse.

Quoi de mieux dans une conversation quelconque, ou dans une négociation, que de pouvoir confirmer nos appréhensions grâce au comportement de notre vis-à-vis. Ou encore de soulever un doute quant à la véracité des propos tenus par celui-ci.

Plusieurs diront que tout ça releve du domaine des légendes, mais croyez-moi ça fonctionne… à différents niveaux.

Certains signes sont plus subtils ou encore portent à interprétation. Il faut être prudent, car il est facile de décoder un signe selon notre idée de base que nous avions avant même cette rencontre ou selon nos préjugés.

Un bon exemple est la poignée de main.

Tous savent bien qu’une poignée de main « molasse » ou moite dénote une certaine nervosité ou encore le peu de confiance en soi. Mais saviez-vous que la hauteur du geste est très importante ?

Plus la personne rencontrée est contente ou satisfaite, plus les mains seront hautes et la main « tapera » dans la vôtre. Moins la personne a apprécié ce qu’elle a vu ou discuter plus la main sera basse.

À mi-hauteur, c’est correct, plus bas représente un manque de confiance en soi ou encore une timidité.

Donc en début de rencontre cette poignée de main vous donne une idée de la situation générale des personnes avec qui vous allez négocier, et la poignée de la fin de la rencontre peut vous montrer comment elles ont vécu cette rencontre, surtout s’il y a une différence marquée entre les deux poignées…

La synergologie nous rappelle aussi que les hémisphères droit et gauche de notre cerveau contrôlent le côté inverse du corps. Mais aussi que l’hémisphère gauche s’occupe de la logique et la raison, tandis que le droit est celui du désir, des passions, de l’imaginaire.

Par contre la science est plus précise, disons moins « romancée » et plus nuancée. Elle nous précise que l’hémisphère gauche se concentre sur les détails, ce qui en ferait le siège de l’habilité mentale. Ceci nous permettrait de reconnaitre un visage familier dans une foule par exemple. Le cerveau droit lui aurait un plan plus vaste.

Les chercheurs pensent qu’il aurait une vue panoramique et serait apte à représenter les objets dans l’espace et aussi de traiter les aspects plus émotionnels du langage.

Donc en résumé un côté, le gauche zoome sur les détails et le droit voit plus large.

Donc dans le domaine de la synergologie, ce qui se passe du côté droit du corps (géré par le côté gauche du cerveau) sera des choses qui sont exécutées de façon réfléchie et consciente. Et à l’inverse ce qui se passe du côté gauche (géré par le côté droit du cerveau) sera des choses plus spontanées, sans beaucoup de réflexion.

Par exemple, votre interlocutrice place ses cheveux derrière son oreille droite, elle s’interroge, soit sur le sujet de votre discussion ou sur vous. Si elle fait ce geste sur son oreille gauche, cela relève plus de la séduction.

Maintenant, parlons du mensonge. Rien de mieux que de savoir quand votre vis-à-vis vous ment, n’est-ce pas ?

Une personne moyenne a entre 15 et 20 clignements de paupières par minute. Durant une conversation, le clignement survient lorsque le cerveau emmagasine de l’information. Si une personne est attentive, le clignement sera plus fréquent.

Si la personne se perd dans son univers intérieur et se dé-intéresse de la rencontre, les clignements diminuent beaucoup ou cesses. Ceci arrive aussi quand elle n’écoute plus et qu’elle prépare plutôt sa réponse, sans s’occuper de vos arguments.

Vu que dire la vérité demande moins de ressources cognitives, lorsqu’une personne ment, la fréquence de ces clignements diminue de beaucoup.

Alors, prenez rapidement note du clignement régulier de vos interlocuteurs.

Lors de mensonge, la personne qui vous ment à tendance à avoir des démangeaisons, elle se gratte la tête, le bras ou autre, de façon marquée ou encore subtilement. Si le clignement diminue et qu’elle semble avoir une démangeaison en plus de vous dire quelque chose dont vous doutez de la véracité, vous avez probablement raison.

Très souvent, suite à ce mensonge, le clignement augmente de façon marquée versus son clignement régulier.

La synergologie révèle beaucoup de choses, mais comme toute interprétation, elle doit être utilisé avec prudence et malheureusement ne vous donnera pas de conclusion hors de tout doute !


Référence : Boyer, Annabelle : Je lis en vous, savez-vous lire en moi ? www.synergologie.org



Mario Jean
info@ddtconsultant.ca
418.769.0730
www.ddtconsultant.ca
https://www.facebook.com/ddt.consultant

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: