Publicité

16 octobre 2020 - 09:00

Ce soutien financier permettra aux organismes nationaux de soutenir leurs clubs locaux ainsi que leurs associations locales et régionales

Québec investit 70 millions dans le sport et le loisir

Par Salle des nouvelles

Les organismes de sport, de loisir et du plein air pourront compter sur une aide financière de 70 millions de dollars. C’est du moins ce qu’a annoncé la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, ce jeudi 15 octobre.

Les sommes seront majoritairement destinées aux partenaires du loisir et du sport, responsables de l'organisation d'une multitude d'activités qui favorisent la santé de la population et la vitalité de nos communautés.

Durement touchés par la COVID-19, les organismes de sport et de loisir ont vu la majorité de leurs événements annulés et leurs inscriptions diminuées, ce qui a entraîné des difficultés financières importantes pour plusieurs d'entre eux, qu'il s'agisse d'organisations, de fédérations sportives, de regroupements, d'associations, de ligues, d'équipes, de clubs, ou d'organismes communautaires.

Le gouvernement souhaite donc, avec ce plan, assurer la pérennité des organismes qui proposent des services à la population et qui ont subi les impacts négatifs de la pandémie.

« Pendant la pandémie, les organismes de loisir et de sport ont fait preuve d'une résilience incroyable et je veux les en remercier. Les sommes annoncées aujourd'hui leur permettront de poursuivre leurs activités malgré la pandémie. Je compte sur leur créativité et leur débrouillardise », a indiqué la ministre déléguée à l’Éducation, Mme Isabelle Charest.

Grâce à cette aide, les fédérations sportives obtiendront, notamment, une bonification de leur financement de 60 % dans le cadre du Programme de soutien aux fédérations sportives du Québec et une autre de 60 % dans le cadre du Programme de soutien au développement de l'excellence.

Ce soutien financier permettra aux organismes nationaux de soutenir leurs clubs locaux ainsi que leurs associations locales et régionales. De plus, une bonification historique de 5 millions de dollars sera accordée pour le déploiement provincial du programme Accès-Loisirs.

Rappelons que depuis 2016, la MRC de Vaudreuil-Soulanges adhère au programme Accès-Loisirs et a, à ce jour, permis à plus de 1000 enfants et adultes d’accéder à des activités sportives et culturelles, et ce, tout à fait gratuitement. 

Le gouvernement fait le choix d'appuyer ce secteur d'activité important notamment dans le but de permettre aux organismes de poursuivre leurs activités en leur offrant une aide ponctuelle et limitée dans le temps, pour atténuer l'impact de la crise. 

« Comme ministre déléguée à l'Éducation, ma priorité est de mettre en place les conditions nécessaires pour inviter la population à adopter et à maintenir un mode de vie physiquement actif. Je souhaite que tous les Québécois et Québécoises, peu importe leur âge, leur statut ou leur condition physique, aient accès à des activités qui les passionnent et qui ont des impacts positifs sur leur santé physique et mentale. La situation exceptionnelle dans laquelle nous sommes nous oblige à être inventifs dans nos manières de bouger et de pratiquer des loisirs », ajoute la ministre.

Les grands volets du plan de soutien financier

Le plan de soutien financier présenté par Québec permettra une bonification de plus de 28 millions de dollars du soutien financier destiné au fonctionnement des organismes provinciaux, régionaux et locaux. Au total, près de 23 millions de dollars ont été investis cette année seulement au sein des fédérations sportives. 

Près de 18 millions ont été investis en projets favorisant l'activité physique, le loisir, le sport et le plein air et 4,3 millions de dollars pour la création d'une mesure pérenne de soutien au transport pour la participation à des activités récréatives et sportives.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.