Publicité

2 septembre 2020 - 10:00

Québec a donné le feu vert hier

Les affrontements dans les sports de combat maintenant autorisés sous conditions

Par Salle des nouvelles

Québec a annoncé hier la mise en place d'une nouvelle phase de reprise dans les sports de combat.

À partir d'aujourd’hui, les affrontements dans un contexte d'entraînement dans l'ensemble des sports de combat, tels que le karaté, le taekwondo, la boxe ou le judo, peuvent reprendre dans la mesure où les plans soumis sont conformes aux recommandations des autorités de santé publique et sont suivis rigoureusement.

Cette nouvelle phase de déconfinement permettra aux sportifs de regagner un autre volet de leur sport favori.

Cette reprise est autorisée grâce à la collaboration des fédérations et des divers intervenants dans l'univers des sports de combat, qui mettront à la disposition des sportifs et de leurs membres des guides de reprise des activités.

Consentement

Chacun des clubs devra également s'assurer d'obtenir le consentement des participants.

Puisque la sécurité de tous demeure la priorité, plusieurs adaptations ont été proposées. Entre autres, la création de petits groupes d'entraînement, d'aux maximum quatre personnes, implique que les participants limitent les contacts étroits avec les personnes qui n'en font pas partie.

De plus, les mesures de distanciation physique de deux mètres s'appliquent en tout temps, sauf lors de l'échauffement avant le combat et lors des affrontements comme tels.

Au quotidien, les participants doivent également être conscients que leurs comportements à l'extérieur de la pratique du sport peuvent influencer la santé de leurs partenaires d'entraînement, tout comme celle de leurs proches et de la communauté. Ils doivent s'engager à respecter les consignes sanitaires en tout temps.

Discipline et responsabilité

Le gouvernement dit faire confiance aux clubs et à ceux et celles qui pratiquent des sports de combat pour appliquer les mesures avec discipline et responsabilité.

Rappelons que si un cas survient, les organisations, notamment les clubs et les associations locales et régionales, seront tenues de respecter le protocole de prise en charge et de collaborer à l'enquête menée par les autorités de santé publique.

À ce sujet, celles-ci souhaitent rappeler que les personnes présentant des symptômes ou qui ont été en contact étroit d'un cas de COVID-19 doivent contacter le 1 877 644-4545 et suivre les consignes données. La personne pourra reprendre sa pratique lorsqu'elle respectera les critères de levée de l'isolement.

En terminant, l'interdiction des affrontements devant public dans les sports de combat professionnels, en vue de la reprise des événements sportifs, sera également officiellement levée au cours des prochains jours.

Afin d'obtenir un permis de la RACJ pour tenir un événement, les promoteurs devront soumettre un plan de gestion des risques associés à la COVID-19 à la Direction de la Santé publique et obtenir leur approbation au préalable.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.