Publicité

20 juillet 2020 - 16:29

Sports équestres : Éric Lalancette couronné « Ambassadeur en équitation de plein air »

Par Salle des nouvelles

La Soirée des Aramis 2020 devait se tenir le 4 avril dernier à l’Hôtel Delta à Trois-Rivières.

Malgré l’annulation de la soirée, Cheval Québec tenait à honorer les 47 finalistes et lauréats des 23 trophées de la Soirée des Aramis.

Tous les samedis à compter du 16 mai, les meilleurs représentants québécois de l’industrie équine, toutes catégories confondues, seront officiellement dévoilés sur la page Facebook de Cheval Québec.

Le samedi 18 juillet dernier, les lauréats des catégories ambassadeur en équitation de plein air et club équestre de l’année ont été annoncés.

Dans la catégorie « Ambassadeur en équitation de plein air », Éric Lalancette de La Baie a remporté le trophée Aramis.

Éric Lalancette, randonneur émérite depuis de nombreuses années, a réalisé de multiples actions de promotion de l’équitation de plein air : membre de l’association Saguenay à cheval depuis près de 10 ans, il organise de nombreuses randonnées pour sa communauté.

Il a également réalisé un voyage équestre de près de 400 km, reliant Saguenay à Ste-Tite, et a écrit un livre retraçant son aventure.

Enfin, il a organisé plusieurs parades à travers le Québec afin d’aller à la rencontre du grand public et de sensibiliser les passants aux joies de la randonnée à cheval.

Ses dernières réalisations, en 2019, sont l’organisation du Week-end du randonneur, ainsi que l’organisation d’une parade à cheval dans les rues de Saguenay (secteur La Baie) rassemblant non moins de 50 cavaliers et meneurs québécois.

Signalons que le Trophée porte le nom d’un cheval, Aramis, qui a été sous les feux de la rampe lorsque Mario Deslauriers avait remporté, en 1984, à l’âge de 19 ans, la Finale de la Coupe du Monde, un record jamais égalé depuis 30 ans.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.