Publicité

4 mars 2020 - 08:59

Une nouvelle programmation sur 3 jours pour la Traversée du lac Saint-Jean à vélo

Par Salle des nouvelles

Encore une fois, la Traversée du lac Saint-Jean à vélo sera l’événement à ne pas manquer cet hiver dans la région.

En plus d’une nouvelle programmation sur trois jours, la compétition a la chance d’accueillir la 3e édition des championnats québécois de fatbike qui représente l’épreuve reine du vélo dodu au Québec.

Jeudi 5 mars, les adeptes de sports hivernales se donnent rendez-vous au Tobo-ski de Saint-Félicien pour des sorties guidées adaptées à tous les niveaux. Début de l’activité dès 9h. Une nouveauté cette année pour augmenter la participation populaire.

Vendredi 6 mars, les cyclistes de partout au Québec sont attendus sur le site Uashassihtsh de Mashteuiatsh pour la compétition Tepishkakanitsh qui risque d’être très spectaculaire. En effet, plus de 40 coureurs s’affronteront sur un parcours fermé de 650 mètres par vagues éliminatoires. C’est un rendez-vous dès 18h30 dans un contexte nocturne pour tous les spectateurs et cyclistes.

Samedi 7 mars, plus de 120 cyclistes québécois et internationaux affronteront les 32 kilomètres de glace séparant Vauvert du Village sur Glace de Roberval. Entre froid, vent et neige, les compétiteurs traverseront le lac Saint-Jean pour vaincre ce désert blanc. Le départ sera donné à 11h30 du centre touristique de Vauvert.

Cette année, le roi et la reine du lac Saint-Jean se verront également décerner le titre de champions québécois de fatbike. Six titres seront ainsi à l’enjeu pour les catégories Junior, Senior et Maître autant chez les hommes que les femmes.

L’Olympien Léandre Bouchard sera présent pour défendre son titre de l’épreuve pour une troisième année consécutive.

Plus d’une dizaine d’internationaux seront au départ pour représenter leur pays.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.