Publicité

2 novembre 2015 - 16:39 | Mis à jour : 17:31

Jean Tremblay: «Les Saguenéens sont là pour rester et on va tout faire pour qu'ils restent»

Les Saguenéens de Chicoutimi changent de propriétaires

Aline Honigmann

Par Aline Honigmann, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Les hommes d'affaires Jean-François Abraham et Richard Létourneau ainsi que de l'ex-hockeyeur Marc Denis sont les trois nouveaux gestionnaires des Saguenéens de Chicoutimi jusqu'à la fin de la saison.

Les actuels gestionnaires, Alain Deschêsne et Pierre-Marc Bouchard, ont subi des pertes importantes - en témoignent les faibles affluences de cette saison - et n'ont pas réussi à convaincre la Ville de Saguenay avec leur plan d'affaires. Leur contrat, en cours depuis juin 2012, devait se terminer à l'issue de la saison 2018-2019. Les gestionnaires s'étaient alors engagés à verser 352.000 $ de redevances par année à Saguenay. Ils ont  remis les clefs à la ville cet après-midi.

Richard Létourneau occupe dès aujourd'hui les fonctions de président du club, Jean-François Abraham est quant à lui vice-président aux opérations, et Marc Denis sera vice-président hockey jusqu'à la fin de la saison, où un nouvel appel d'offres sera lancé.

Le maire de Saguenay Jean Tremblay, interrogé sur le contrat des nouveaux gestionnaires, a indiqué qu'il s'agissait de bénévolat: « C'est la fierté comme ils disent de venir en aide à la ville, parce que vraiment on était mal pris. Le feu était pris et ça prenait un pompier (...). C'est sûr qu'ils ne paieront pas et c'est sûr que ça va coûter de l'argent à la Ville. Mais quand je regarde la ville de Baie-Comeau par exemple [dont le club de la Ligue de hockey junior majeure du Québec est le seul autre avec celui de Saguenay à appartenir à la Ville], ils garantissent aux gestionnaires 300.000 $ par année », a-t-il mentionné.

Le nouveau président du club Richard Létourneau avouait au cours de la conférence ne pas avoir encore rencontré les employés ni les joueurs, et être assez peu au fait de la vie interne des Sag's. Une rencontre était cependant prévue au cours de la journée. Marc Denis a tenu à rassurer le club en mentionnant que la structure du club, notamment les entraîneurs, n'était pas remise en question.

« Nous autres on a eu la chance de jouer à Chicoutimi quand c'était la place où tu voulais jouer au hockey junior lors de ton stage. On a l'impression que ça s'est perdu. Dans le peu de temps qu'on a pour l'instant (...), c'est cette partie-là qui doit revenir. C'est notre plus gros défi », a conclu Marc Denis.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.