Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 mai 2008 - 18:30

Le vélo de montagne, un volet important du Club Acidose Lactique

Par Par Michel Villeneuve

La saison de compétition en vélo de montagne débutera ce dimanche 1er juin au Mont-Fortin. Or, le Club Acidose Lactique y sera encore un joueur important avec ses 130 cyclistes et ses huit entraîneurs qui devraient laisser leurs empreintes, autant sur les tracés de la région que sur ceux d'ailleurs en province.

Étienne Fortin est le président du volet montagne du Club Acidose Lactique qui compte aussi une branche vélo sur route, une autre de BMX et même une de «dunhill»(descente).

Si l'acidose lactique, une maladie héréditaire transmise aux enfants par les deux parents, constitue une cause humanitaire commune aux membres du club, il n'en demeure pas moins que la pratique du vélo de montagne reste l'objectif premier du club.

«Nous sommes d'abord un club qui cherche à développer la pratique récréative du vélo de montagne, mentionne d'ailleurs Étienne Fortin. Et depuis cinq ans nous y arrivons assez bien avec nos 130 membres que l'on entraîne régulièrement deux fois par semaine, en insistant sur le plaisir de rouler et le respect des autres.

Par contre, poursuit-il, par la force des choses, nous avons développé de bons athlètes qui souhaitent aller un peu plus loin. Pour eux, nous avons aussi créé un groupe d'élite qui réunit une douzaine de cyclistes».

INITIATIVES

Pour ce groupe restreint, le club a mis sur pied un système de bourses qui récompenseront les meilleures performances. Il a aussi bonifié un peu le programme d'entraînement tout en ajoutant, à l'agenda, quelques compétitions provinciales dont celles de Baie St-Paul, du Mont Ste-Anne, etc.

Dans cette foulée, le club a même mis sur pied un programme de parrainage qui vise à jumeler les meilleurs cyclistes avec de jeunes prospects. Ainsi, Justine Guay-Langevin est la marraine de Thomas Potvin. Martin Delisle, pour sa part, a pris sous son aile Marc-André Desmeules. D'autres jumelages du genre sont prévus.

«Les parrains roulent et s'entraînent avec leurs protégés tout en leur prodiguant des conseils. Nous pensons que cette formule va s'avérer rentable pour les jeunes prospects», note Étienne Fortin en rappelant que club héberge aussi un intéressant groupe de cyclistes adultes.

BUDGET

Si le Club Acidose Lactique dispose d'un encadrement solide avec des gens comme Étienne Fortin, Yves Giroux, directeur technique, et Jean Paquet, entraîneur-chef, pour ne nommer que ceux-là, il peut aussi compter sur d'intéressantes ressources financières. L'entreprise Ultra Violet, à elle seule, lui donne annuellement 10 000$ pour assumer diverses dépenses d'entraînement et de compétition. Le budget montagne du club frise les 20 000$.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.