Publicité

14 janvier 2022 - 18:00

Bilan régional

Les stations de ski gardent la tête hors de l’eau malgré la pandémie

Par Salle des nouvelles

La pandémie de COVID-19 a forcé les exploitants de stations de ski à s’adapter constamment à l’évolution des mesures sanitaires.

Les résultats financiers 2020-2021 dévoilés dans le cadre du dépôt de l’Étude économique et financière des stations de ski du Québec sont sans équivoque : les effets de la pandémie ont grandement impacté le chiffre d’affaires total de l’industrie du ski (- 22,5 %).

La vente de billets et d’abonnements saisonniers a également subi les contrecoups de la COVID-19, un résultat directement lié à la gestion des capacités d’accueil restreinte à 50 % partout en province. Le ski est toutefois demeuré des plus populaires, comme en font état les données d’achalandage de cette étude. « Nous avons certes constaté une hausse des jours-ski, par contre tous les autres indicateurs financiers sont en baisse. C’est la première étude d’un secteur touristique à faire état des effets de la pandémie sur le tourisme hivernal au Québec » mentionne Michel Archambault, le directeur de cette étude et professeur émérite en tourisme à l’ESG UQAM.

Les revenus autres que la billetterie, soit la location d’équipement, la restauration et l’école de ski sont en très forte baisse (- 52 %). La fermeture complète et partielle des écoles de glisse (- 14 M$) durant la saison, ainsi que les fermetures partielles de la restauration et des chalets ont inévitablement fait chuter les revenus reliés à l’exploitation de ces services. 

La saison 2020-2021 s’est donc conclue avec des résultats supérieurs aux attentes, considérant que sans ces programmes gouvernementaux, bien des stations auraient dû signaler un déficit important. La diminution des revenus a également ralenti le déploiement de nouveaux projets d’infrastructures.

Avant la pandémie, l’industrie était sur une lancée d’investissements comme le démontre le bilan des saisons 2018-2019 et 2019-2020 avec respectivement 78 millions de dollars et 55,7 millions de dollars en investissements. Les dollars investis en améliorations la saison dernière ont chuté à 22 millions de dollars.

Heureusement, celles-ci peuvent compter sur une clientèle qui n’a pas perdu la passion, comme en fait foi le nombre de jours-ski pour la saison 2020-2021 : 6,1 millions de visites, en hausse de 4,5 %, confirmant ainsi la popularité des activités de plein air au Québec et plus précisément l’intérêt pour le ski alpin et la planche à neige.

Les résultats pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean a été l’une des régions les plus affectées avec une baisse des revenus de 26,8 %.

Le chiffre d’affaires total de l’industrie des stations de ski a connu une baisse de 22,5 % par rapport à l’autre année d’avant, en raison notamment d’une chute de 46,6 % de la proportion des touristes provenant de l’extérieur du Québec.

Une majorité des centres québécois ont pu profiter d’une hausse des visites régionales, mais le Saguenay–Lac-Saint-Jean n’a pas eu autant de visiteurs de la région.

En rappel, la région compte huit centres de ski (Le Valinouët, le Mont-Édouard, le Mont-Bélu, le Mont-Fortin, le Mont-Villa, le Mont Lac-Vert, le Tobo-Ski et le Do-mo-ski).

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.