Publicité

21 juillet 2021 - 07:00

ondation de l’athlète d’excellence

Un des boursiers de la Fondation de l’athlète d’excellence qui participera aux Jeux olympiques vient d’Alma

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

UnLa Fondation de l’athlète d’excellence tient à souligner le travail acharné, la persévérance hors du commun et la résilience exemplaire de 50 de ses boursiers et boursières qui se sont officiellement qualifiés en tant que membres de l’Équipe olympique canadienne qui prendra part aux Jeux de Tokyo du 23 juillet au 8 août prochains.

Parmi les 50 récipiendaires, 32 sont des femmes et 18 des hommes, dont un vient du Saguenay.

Léandre Bouchard, athlète de vélo de montagne, prendra part aux prochains Jeux olympiques. L’homme de 28 ans d’Alma a entre autres participé aux 26e Championnats du monde et a terminé cinq fois parmi les 50 premiers en Coupes du monde.

En plus de la pratique de son sport, il étudie au baccalauréat en éducation physique et à la santé à l’Université du Québec à Chicoutimi et a maintenu une moyenne académique de 98 % à la dernière session, lui accordant la bourse d’Excellence académique d’une valeur de 4000$. Cette dernière fait partie des neuf bourses qu’il a reçues de la FAEQ.

Un soutien à long terme

« Je suis impressionné et inspiré par ces jeunes qui prendront finalement part aux Jeux olympiques de Tokyo après tant de travail, de déceptions, d’espoirs et d’inconnu à la suite de la fermeture de plusieurs sites d’entraînements en 2020 et reports de compétitions de qualification en 2021. Nos boursiers et boursières ont tout notre appui, notre respect et notre admiration et nous vibreront avec eux à chaque instant. Nous leur souhaitons d’atteindre leurs objectifs et d’en garder de précieux souvenirs et leçons de vie », soutient Martin Lavigne, nouveau président de la FAEQ.

Plusieurs de ces 50 boursiers participants aux prochains jeux sont suivi depuis leur jeunesse par l’organisation. 

« Cela démontre bien la pertinence pour la FAEQ d’intervenir dès l’émergence de leur talent. De plus, ils sont nombreux à concilier le sport de haut niveau, les études et la préparation de leur après-carrière sportive. Nous étions là et nous le serons encore, après Tokyo, grâce à nos services d’accompagnement lorsque plusieurs d’entre eux et d’entre elles accrocheront maillot de bain, judogi ou crampons », assure Patricia Demers, directrice générale de la FAEQ

Malgré la pandémie des 16 derniers mois, la FAEQ est heureuse de pouvoir confirmer qu’elle aura remis, en 2020 et en 2021, autant de bourses que par les années passées, soit 1,5 million de dollars en bourses individuelles à près de 525 étudiants-athlètes de partout au Québec, chez les jeunes pratiquant un sport olympique, paralympique ou du RSEQ.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.