Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Un lieu unique au Canada

Près de 17 M $ pour la construction du Centre TERRE à Jonquière

durée 10h20
22 juin 2022
Angelique Villeneuve
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par Angelique Villeneuve, Journaliste

Le Cégep de Jonquière annonce la construction d’un bâtiment pour son Centre Terre, grâce à une aide de près de 17 millions de dollars.

Cette nouvelle infrastructure moderne, polyvalente et novatrice, qui sera érigée sur le site de la rue Panet à Jonquière, offrira un concept unique en transition énergétique durable.

Le Cégep de Jonquière annonce cette initiative en collaboration avec la députée de Chicoutimi, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, ainsi que la mairesse de Saguenay, Julie Dufour, et les représentants des Caisses Desjardins du Saguenay et de Rio Tinto.

Par ses espaces et ses équipements spécialisés, tant en recherche qu’en formation, le Centre TERRE deviendra un incontournable pour les entreprises, les organisations et la population qui souhaitent améliorer leurs connaissances et développer des produits plus verts et plus performants.

« Aucun laboratoire de recherche et d’enseignement sur les énergies renouvelables multifilières n’existe présentement au Canada,  Le Cégep de Jonquière a développé un concept unique qui pourra répondre à ce besoin avec son Centre TERRE et ses satellites », a expliqué le directeur général du Cégep de Jonquière, Raynald Thibeault.

La présence d’un lieu physique de concertation, semblait essentiel, permettant aux différents acteurs du milieu de développer et d'être formés sur les différentes technologies énergétiques novatrices et sur leur intégration intelligente au service des consommateurs.


Un lieu exceptionnel

Le bâtiment Carbone net zéro et LEED or aura une superficie de 1248 mètres carrés distribuée sur un rez-de-chaussée.

Celui-ci comprendra des bureaux et des salles multifonctionnelles, mais aussi un laboratoire Énergie, en plus d'une zone extérieure d’expérimentation et inclura une toiture faisant office de laboratoire de terrain à ciel ouvert.

Aussi, trois sites satellites, situés à La Baie, Saint-Bruno et Saint-Roch-de-Richelieu, se grefferont à son  infrastructure principale.

« Pour Rio Tinto, le Centre TERRE représente une importante plateforme de recherche pour réaliser des expérimentations compatibles avec nos opérations et de faire des avancées importantes dans le virage numérique et la transition énergétique. Ce laboratoire expérimental permettra de poursuivre les recherches pour faire progresser les connaissances du milieu industriel et d’avoir une vision sur le contrôle de l’efficacité énergétique », a souligné Emmanuel Bergeron, directeur du Développement économique régional de Rio Tinto.

Les nouvelles installations permettront aux chercheurs d’utiliser et de partager une plateforme de recherche riche de projets potentiels. En plus d’être incontournable pour les entreprises, le Centre TERRE sera un carrefour de formation stimulant qui favorisera la persévérance et la diplomation des étudiants du Cégep de Jonquière.

Il s’agit d’une notoriété supplémentaire pour le Cégep de Jonquière et ses partenaires dans le secteur des technologies des énergies renouvelables, du rendement énergétique et du développement durable.

« Saguenay est fière de participer à ce projet novateur qui place encore une fois la région à l’avant-garde des technologies en énergies renouvelables et qui profitera à l’ensemble du Québec. En créant le Centre TERRE, nous nous assurons de former une main-d’œuvre hautement qualifiée pour nos industries technologiques », a déclaré la mairesse de Saguenay, Julie Dufour.

La réalisation du projet s’intensifiera dès l’automne prochain par les études préliminaires, suivies d'appels d’offre. Le bâtiment devrait entrer en opération complète au début de l’année 2026.


Une collaboration importante

Ce projet est rendu possible grâce à une importante contribution du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec de 14,7 millions de dollars. 

« L’espace consacré au Centre TERRE contribuera à générer davantage d’initiatives axées directement sur le développement durable du tissu social. Je suis fière que ce concept unique puisse voir le jour dans la belle région du Saguenay–Lac-Saint-Jean », s'est exprimée Andrée Laforest, députée de Chicoutimi, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

« Ce carrefour de formation stimulant et enrichissant encouragera la transition énergétique et numérique, le tout au service de l’économie du Québec », a t-elle ajouté.

La mise en place de l’infrastructure ne pourrait être possible sans la contribution des Caisses Desjardins du Saguenay, de Rio Tinto, de Promotion Saguenay et du Cégep de Jonquière, qui totalise plus de deux millions de dollars. Le terrain dédié au Centre TERRE a été cédé par Ville de Saguenay, qui offrira également les servitudes.

« Nous sommes extrêmement fiers de confirmer un appui en provenance du Fonds du Grand Mouvement pour la construction du nouveau Centre TERRE. Ce projet d’innovation est en cohérence avec plusieurs priorités de Desjardins, soit l’emploi et la main-d’œuvre, l’entrepreneuriat, la réussite éducative et la formation ainsi que le développement durable. Définitivement, ce centre apportera énormément à notre communauté », a mentionné Luc Guillemette, représentant des administrateurs et des directeurs généraux des Caisses Desjardins du Saguenay.

Rappelons qu’en 2019, la chaire TERRE devenait le Centre TERRE du Cégep de Jonquière en intégrant le réseau des Centres d’accès à la technologie du Canada et en élargissant sa mission visant à favoriser l’innovation, le transfert de ses connaissances et de son expertise. C’est plus d’une centaine d’organisations et entreprises de partout au Québec qui ont collaboré avec le Centre TERRE et qui pourront profiter de cette nouvelle infrastructure de pointe qui sera ouverte à tous ceux qui désirent en bénéficier.

Aussi, les activités du Centre TERRE s’inscrivent dans la mission du Centre de production automatisée du Cégep de Jonquière et sont chapeautées par ce dernier.



Photo: de gauche à droite, Emmanuel Bergeron, directeur du Développement économique régional de Rio Tinto, Luc Guillemette, représentant des administrateurs et des directeurs généraux des Caisses Desjardins du Saguenay, Raynald Thibeault, directeur général du Cégep de Jonquière, Andrée Laforest, députée de Chicoutimi, ministre des Affaires municipales et de l'Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Julie Dufour, mairesse de Saguenay et Martin Bourbonnais, titulaire du Centre TERRE du Cégep de Jonquière.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


13 familles de Saguenay sans logement après le premier juillet

Loge m’entraide qualifie d’épouvantable le bilan du premier juillet au Saguenay. L’organisme affirme que pas moins de 50 ménages locataires lui ont demandé de l’aide entourant la crise du logement. Parmi ces familles, 13 sont toujours accompagnés par l’OMH et hébergés temporairement chez des proches. Ce nombre diminuera dans les prochains ...

durée Hier 9h00

Rappel d'aliments vendus au Canada qui pourraient contenir du plastique

Certains produits de boulangerie de marque Enjoy Life qui pourraient contenir des morceaux de plastique font l’objet d’un rappel annoncé vendredi par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA). L’initiative a été prise après qu’un rappel visant les mêmes produits ait été lancé dans un autre pays. Il s’agit de biscuits moelleux, de ...

1 juillet 2022

Grippe aviaire : le MAPAQ rappelle les recommandations pour les propriétaires de volailles

À la suite du cas positif de grippe aviaire déclaré par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) dans un élevage de la municipalité régionale de comté de La Jacques-Cartier, le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) rappelle qu'il collabore avec tous les intervenants concernés pour le retraçage des ...