Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Il y a encore beaucoup à faire souligne le syndicat

Record de 207 décès au travail en 2021 : la CSD se dit consternée

durée 16h00
27 avril 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

À la veille du Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail, la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) et surtout la CSD Construction se disent consternées d'apprendre que 2021 constitue une année record de décès, d'accidents et de lésions liées au travail.

Dans l’ensemble du Québec, 207 travailleuses et travailleurs ont perdu la vie dans le cadre de leur emploi, représentant une hausse de 20 % par rapport aux statistiques de 2020.

Parmi ces décès, 71 sont survenus dans l'industrie de la construction, une hausse de 60 % par rapport à 2020.

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) vient de diffuser les statistiques répertoriant ces lésions professionnelles en 2021.

Le nombre de lésions professionnelles (accidents et maladies professionnelles) a également augmenté en 2021 : près de 105 700 personnes en ont subi dans tout le Québec. Ce nombre est plus élevé que la moyenne des 10 dernières années.

La santé-sécurité au travail doit être une réelle priorité dans notre société ajoute le syndicat, qui s'inquiète de l'avenir estimant que le gouvernement ne va pas dans la bonne direction pour diminuer les décès et les lésions liés au travail.

Selon le président de la CSD, Luc Vachon, « ces chiffres nous montrent qu'il y a encore de gros efforts à faire dans les milieux de travail sur le plan de la prévention, que ce soit en organisation sécuritaire du travail ou dans l'intégration des nouveaux travailleurs. Le gouvernement avait l'occasion d'agir pour diminuer les accidents avec le projet de réforme en santé et sécurité. Au lieu de nous donner réellement les moyens d'y parvenir, il a plutôt affaibli la loi et réduit le pouvoir des travailleurs et des travailleuses pour prévenir les accidents. Nous dénonçons le fait que la prévention n'occupe toujours pas une place prédominante en santé et sécurité au travail et n'a toujours pas suffisamment de moyens pour éviter ces tragédies, c'est l'une des raisons pour lesquelles nous avons rejeté le projet de loi ».

L'industrie de la construction : toujours la plus meurtrière

Les décès dans la construction sont passés de 25 % à 35 % du total des décès au travail de 2020 à 2021, alors que les travailleurs de la construction représentent 5 % de la main-d'œuvre en emploi.

« C'est extrêmement préoccupant et impossible à accepter de penser que 71 travailleuses et travailleurs ne sont pas rentrés à la maison après leur journée de travail sur la construction. Pour nous, une prévention efficace est le nerf de la guerre pour faire perdre au secteur construction le triste record du plus grand nombre de décès reliés au travail, année après année. Nous avons martelé au gouvernement que ça prenait des équipes volantes, indépendantes des patrons, pour assurer cette prévention. Nous espérons que ces chiffres feront reconsidérer leurs mauvaises décisions », s'indigne Carl Dufour, président de la CSD Construction.

L'amiante tue encore aujourd'hui

135 personnes sont décédées de l'amiante en 2021, une hausse de 50 % par rapport à 2020. Rappelons que l'amiante a tué plus de 1400 personnes au cours de la dernière décennie.

Les travailleurs de la construction, plus précisément ceux qui font du démantèlement, sont encore exposés à l'amiante.

« En tant que syndicat, notre niveau de préoccupation est encore très élevé en ce qui a trait à l'amiante. Ce n'est pas pour rien que la CSD a mené une véritable bataille historique pour faire reconnaître l'amiante comme une cause certaine d'une maladie professionnelle. Cette situation sert maintenant d'exemple pour savoir comment se comporter face aux substances toxiques qui sont les principales causes des décès liés au travail. Nous ne le répéterons jamais assez : assurez‐vous que votre employeur applique toutes les mesures de sécurité s'il vous expose à l'amiante et à d'autres matériaux nocifs. Votre vie est en jeu », de conclure Carl Dufour.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


11 août 2022

Les Canadiens tiennent plus à leur langue qu'à leurs autres identités

Un nouveau sondage révèle que plus de Canadiens déclarent un fort attachement à leur langue principale qu'à tout autre marqueur d'identité, y compris le pays en tant que tel. L'enquête menée par la firme Léger pour l'Association d'études canadiennes précise que 88 % des répondants ont déclaré un fort sentiment d'attachement à leur langue ...

4 août 2022

COVID-19 : des équipes de vaccination iront dans les CHSLD et RPA

Aujourd’hui, le directeur de la Santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau, est venu faire le point sur la situation de la COVID-19 dans la province. Il a débuté en mentionnant que, selon les données, on remarque la première baisse depuis sept semaines, autant les cas que les hospitalisations. Les absences au travail sont également en baisse. De ...

4 août 2022

Les Canadiens font de moins en moins confiance à leurs médecins

Les Canadiens feraient moins confiance à leurs médecins aujourd’hui qu’avant la pandémie, s’il faut en croire les résultats d’un sondage réalisé pour le compte d’une firme australienne en Australie, au Canada et aux États−Unis. Avant la pandémie, révèle l’enquête dévoilée récemment par Compare The Market, 87 % des Canadiens disaient faire ...