Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

SAAQ

Permis de conduire: congé de paiements pour deux ans

durée 08h00
13 janvier 2022
6ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Pour l’année 2022 et 2023, les détenteurs d’un permis de conduire au Québec auront un congé de paiements. Le fonds d’indemnisation aux victimes a accumulé 1,1 milliard de dollars et c’est pourquoi la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) a pris cette décision.

Ce sont plus de 6,4 millions de Québécois qui profiteront de cette situation. Par contre, il n’en demeure pas moins qu’ils devront payer la taxe sur les assurances. Ce montant revient à 4,90 $ pour les frais et 19,10 $ pour les droits pour un total de 24 $. Au final, cela représente pour les deux prochaines années une économie de 184,11 $.

Bien évidemment si vous avez des points d’inaptitude, vous devrez payer les frais de contributions supplémentaires et ils ont fortement augmenté. Si votre dossier contient entre 10 et 14 points, la contribution passe de 186,57 $ à 304,35 $, s’il contient plus de 15 points, elle passe de 370,62 $ à 520,52 $.

Si la SAAQ a un aussi bon bilan financier, c’est grâce au Fonds d’assurance automobile et aux revenus de placement supérieurs à ceux anticipés au cours des dix dernières années.

De plus, la pandémie n’a pas juste apporté du mauvais. La population a grandement diminué ses déplacements permettant l’amélioration du bilan routier pour l’année 2020.

Une autre bonne année sur les routes
La Société de l’assurance automobile du Québec a publié son bilan routier partiel pour 2022. Il a été constaté une baisse de 2,1 % des accidents mortels entre 2021 et 2020. De plus, le Québec a connu des mois d’hiver beaucoup moins meurtriers. Par contre, le mois d’avril a connu une hausse de 64,3 % des décès et une hausse de 184,8 % des blessés graves.

commentairesCommentaires

6

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • LC
    Line Couture
    temps Il y a 7 mois
    Mon mari ça fait 2 ans qu'il a baissé le montant et moi l'an passé j'ai paye le même prix j'ai jamais eu d'infractions je me demande ce qu'on peut faire pour baisser
  • MB
    Manon Bouchard
    temps Il y a 7 mois
    J'ai payé mon permis de conduire en décembre dernier pour l'année 2022 et j'ai eu une augmentation. Cette information est fausse dans mon cas...
  • JB
    Jimmy Beaumont
    temps Il y a 7 mois
    Il devrait nous re donne l'argent
  • LJG
    Langlois jean-guy
    temps Il y a 7 mois
    Je suis enchanter de cette décision ,,l,an dernier j,ai paye j,ai hate de voir cette année ,,je suis conducteur de bus ,,aucun point d,inaptitude comme neuf ,,voila
  • MT
    marcelle thibeault
    temps Il y a 7 mois
    Toute une surprise pour le permis cette année
  • CN
    Céline Néron
    temps Il y a 7 mois
    Satisfaite de cette décision qui s’appliquera pour mon permis de 2022 et 2023 .
    Cependant, mon permis expire le
    7 décembre 2023 . Vais-je recevoir un remboursement . Je n’ai pas de point d’inaptitude à mon dossier ?
    😁
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


4 août 2022

COVID-19 : des équipes de vaccination iront dans les CHSLD et RPA

Aujourd’hui, le directeur de la Santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau, est venu faire le point sur la situation de la COVID-19 dans la province. Il a débuté en mentionnant que, selon les données, on remarque la première baisse depuis sept semaines, autant les cas que les hospitalisations. Les absences au travail sont également en baisse. De ...

4 août 2022

Les Canadiens font de moins en moins confiance à leurs médecins

Les Canadiens feraient moins confiance à leurs médecins aujourd’hui qu’avant la pandémie, s’il faut en croire les résultats d’un sondage réalisé pour le compte d’une firme australienne en Australie, au Canada et aux États−Unis. Avant la pandémie, révèle l’enquête dévoilée récemment par Compare The Market, 87 % des Canadiens disaient faire ...

29 juillet 2022

« Vivre avec le virus, ne veut pas dire de vivre comme s'il n'y avait plus »

Le directeur national de la Santé publique, le Dr Luc Boileau, s’est à nouveau présenté devant les journalistes pour faire un point sur la situation actuelle concernant la COVID-19. Il a débuté en mentionnant qu’il y avait eu dans les dernières semaines une augmentation des cas dans les hôpitaux, mais que la majorité s’était présentée pour des ...