Publicité

29 avril 2021 - 09:31 | Mis à jour : 09:37

« L’Héritage d’une jeune femme exceptionnelle »

Après vingt ans de Rase-o-thon, Sur la pointe des pieds lance une nouvelle campagne

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Il y a maintenant 20 ans que, chaque printemps, plusieurs dizaines de courageuses et de courageux acceptent de mettre leur tête à prix et se font raser devant public afin d’amasser des fonds pour la fondation Sur la pointe des pieds dans le cadre du Rase-o-thon Marie-Hélène Côté.

Cet événement annuel laissera dorénavant sa place à une toute nouvelle campagne de financement intitulée « L’Héritage d’une jeune femme exceptionnelle ».

C’est en août 2001 que tout a commencé, au cœur du village de St-Bruno. Une quarantaine de personnes s’étaient réunis dans la cour arrière de Réjean Côté et Dominique Larouche pour se faire raser les cheveux ou encore encourager ceux qui le faisaient, par compassion pour les jeunes atteints de cancer.

Leur fille Marie-Hélène avait pris part à une expédition d’aventure thérapeutique organisée par la fondation Sur la pointe des pieds à l’été 2000. À son retour, elle devait malheureusement essuyer une récidive et décéder quelques mois plus tard.

« Sur son lit d’hôpital, quelques jours avant de décéder, Marie-Hélène nous a dit : Je vais vous laisser de l’ouvrage. Je ne sais pas ce que ça va être, mais vous aller faire quelque chose. On ne pensait jamais qu’on allait mettre sur pieds une levée de fonds, et encore moins qu’elle dure plus de 20 ans », affirme Dominique Larouche, dans un éclat de rire.

Une histoire riche

C’est ainsi que, à chaque printemps depuis 2001, des centaines de personnes se rassemblent normalement à l’aréna de St-Bruno pour souligner le courage de toutes ces personnes qui osent mettre leur tête à prix pour les jeunes atteints de cancer.

« La pandémie nous a forcés à revoir la formule de l’événement du printemps 2020, affirme Réjean Côté, cofondateur de l’événement. L’an dernier, on avait organisé un événement virtuel. La situation ne s’étant pas encore suffisamment rétablie pour tenir un événement en présence civique, on a choisi cette année une tout autre formule, celle d’une campagne annuelle. »

Tous les participants, bénévoles et donateurs des dernières années vont donc recevoir un courriel ou une lettre les invitant à faire un don à la fondation Sur la pointe des pieds, dans le cadre de la nouvelle campagne L’Héritage d’une jeune femme exceptionnelle.

Et le mot « Héritage » n’est pas trop fort : au fil du temps, ce sont 1418 personnes qui se sont fait raser, supportées par 400 bénévoles, dont 21 présidentes et présidents d’honneur qui ont mis la main à la pâte.

Au final, leur généreuse contribution a permis de changer la vie de 470 jeunes atteints de cancer.

Nouveaux programmes adaptés à la pandémie

Réjean Côté ajoute en terminant : « Si vous êtes un ancien rasé ou si vous avez déjà fait un don dans le cadre du Rase-o-thon et que vous ne recevez pas de courriel ou de lettre, c’est probablement parce que vous avez changé de courriel ou d’adresse postale. Rien ne vous empêche d’aller sur le site de la fondation Sur la pointe des pieds et de donner quand même! »

Le directeur général de la fondation Sur la pointe des pieds, Jean-Charles Fortin, affirme que les dons demeurent nécessaires : « Nous avons développé un tout nouveau concept de programme d’intervention par la nature et l’aventure (INA) pour 2021. Au lieu de partir en expédition d’aventure thérapeutique avec des groupes de 14 jeunes, la fondation aura recours au concept de bulle familiale. Chaque jeune atteint de cancer partira donc avec parents, frères et sœurs et nos intervenants ».

En dépit de la pandémie, les jeunes continuent d’avoir besoin du soutien de la fondation Sur la pointe des pieds. L’organisation invite chaleureusement toute la population à faire un don dans le cadre de la nouvelle campagne L’Héritage d’une jeune femme exceptionnelle, non seulement pour honorer la mémoire d’une pétillante jeannoise, mais aussi pour changer la vie des jeunes atteints de cancer.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.