Publicité

3 mars 2021 - 11:26

L’organisme recherche des témoignages, des histoires, des photographies, des films et des artéfacts sur Arvida et Saint-Jean-Vianney

Le Centre d’histoire d’Arvida demande votre aide pour enrichir 2 expositions à venir

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le Centre d’histoire d’Arvida (CHA) demande l’aide du public pour réaliser trois projets pour le printemps et l’été 2021 dont deux expositions, la première sur Arvida et la seconde sur le glissement de terrain de Saint-Jean-Vianney.

Le troisième projet concerne les parcours numériques et historiques.

Pour ce faire, le CHA a besoin de la population pour alimenter son contenu.

« Engagé dans une démarche écomuséale, le Centre d’histoire Arvida est avant tout un musée au service des citoyens. Nous souhaitons préserver et diffuser la richesse de ce patrimoine historique pour le bien de tous, population locale et touristes », mentionne Jean Rey-Regazzi, le nouveau muséologue du Centre d’histoire Arvida.

Pour alimenter la recherche et la scénarisation des projets, le Centre d’histoire recherche des témoignages, des histoires, des photographies, des films et des artéfacts sur Arvida et sur Saint-Jean-Vianney.

« Les histoires et les objets que chacun possède en soi et chez soi sont encore à découvrir. Nous nous intéressons aux objets, mais aussi à leurs histoires, car bien souvent un souvenir de famille peut parler à toute une communauté. En répondant à cet appel, vous participez directement au rayonnement du patrimoine d'Arvida et à la construction de votre centre d'histoire », ajoute Alex Hubert, le nouveau coordonnateur à la méditation culturelle et aux programmes éducatifs du Centre d’histoire Arvida.

Les gens qui aimeraient partager des trésors sont invités à les envoyer à [email protected] ou via la page Facebook Centre d’histoire Arvida.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.