Publicité

6 août 2020 - 13:00

Alma souhaite ainsi reconnaître la contribution de congrégations religieuses

Un parc de la Reconnaissance inauguré à Saint-Cœur-de-Marie

Par Salle des nouvelles

La Ville d’Alma a inauguré hier le parc de la Reconnaissance adjacent à l’église de Saint-Cœur-de-Marie sur l’avenue du Pont Nord.

C’est dans le but de reconnaître la contribution des sœurs du Bon Conseil de Chicoutimi et des Petites Franciscaines de Marie que Clément Fleury approchait l’an dernier la présidente du comité des travaux publics et du comité d’embellissement, la conseillère Sylvie Beaumont, ainsi que le maire de la Ville d’Alma, Marc Asselin.

« Monsieur Fleury a toujours été un acteur de changement pour sa communauté. Ancien maire de Saint-Cœur-de-Marie, ses réalisations et ses implications sont nombreuses. Même à 96 ans, il a le souci de valoriser le patrimoine et n’hésite pas à tout mettre en œuvre pour concrétiser ses projets. Le conseil municipal n’a pas hésité à appuyer cette initiative qui fera profiter les citoyens et les touristes d’une aire de repos axée sur l’histoire du secteur. » 

Après la valorisation de la cloche du couvent Notre-Dame-de-l’Ile sur cette parcelle de terrain, Monsieur Fleury désirait reconnaître le travail et l’implication des deux congrégations religieuses venues répondre aux besoins en éducation de la population de Saint-Cœur-de-Marie.

« Pour moi, il est inestimable de marquer l’histoire. J’ai approché les sœurs du Bon-Conseil de Chicoutimi et les Petites Franciscaines de Marie qui ont généreusement accepté de prendre en charge les coûts de la réalisation de quatre bancs de granit sur lesquels sont gravés des énoncés en lien avec l’éducation, la gratitude et l’estime de soi. Ces bancs permettront de préserver notre mémoire collective.»

En plus des quatre bancs, un panneau signalétique a été installé au parc de la Reconnaissance afin de mettre en valeur la nouvelle appellation du lieu ainsi que sa raison d’être.

L’apport des congrégations religieuses

Rappelons que les sœurs du Bon-Conseil de Chicoutimi ont été les premières à offrir l’enseignement à Saint-Cœur-de-Marie.

Elles enseigneront aux enfants de 1903 à 1916 dans des conditions difficiles.

Quant à la congrégation les Petites Franciscaines de Marie, ces dernières dispenseront l’enseignement dans le couvent Notre-Dame-de-l’Ile de 1929 à 1978.

Sous l’initiative de Monsieur Fleury, la cloche du couvent a été mise en valeur en 2015.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Saguenay-Lac-Saint-Jean se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Saguenay-Lac-Saint-Jean collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.